Accueil > Polars, Thrillers et romans noirs > Peter Cheyney : Nouvelles policières – tome 1

Peter Cheyney : Nouvelles policières – tome 1

mercredi 28 juillet 2021, par Denis Blaizot

Auteur : Peter Cheyney Peter Cheyney Peter Cheyney (Londres, 22 février 1896 — Londres, 26 juin 1951) est un auteur britannique de romans policiers et de romans d’espionnage. Il est le créateur des personnages de Slim Callaghan et Lemmy Caution, ce dernier popularisé au cinéma par l’acteur Eddie Constantine.

Acteur de théâtre sous le nom d’Hector Stuart, Cheyney utilise également les noms de plume d’Harold Brust et de Lyn Southney.
 [1]
Titre français : Nouvelles policières – tome 1
Éditeur : CODA
Année de parution : 2021 2021
ISBN : 9782849671641

Présentation éditeur :

Peter Cheyney Peter Cheyney Peter Cheyney (Londres, 22 février 1896 — Londres, 26 juin 1951) est un auteur britannique de romans policiers et de romans d’espionnage. Il est le créateur des personnages de Slim Callaghan et Lemmy Caution, ce dernier popularisé au cinéma par l’acteur Eddie Constantine.

Acteur de théâtre sous le nom d’Hector Stuart, Cheyney utilise également les noms de plume d’Harold Brust et de Lyn Southney.
est l’objet d’un malentendu. Généralement on le croit américain et on le connaît surtout comme le créateur du personnage de Lemmy Caution, que l’on assimile à l’acteur Eddie Constantine, qui le fit connaître à travers le film La Môme vert-de-gris. Il est anglais et son œuvre est plus importante et plus variée que ce résumé abusif. D’abord parce qu’il écrit dès les années vingt, en pleine apparition du polar noir du genre hard boiled tel que le créent Dashiell Hammett et ceux de la revue Black Mask, plus particulièrement John Carroll, John Daly et Robert Leslie Bellem : écriture sèche, visuelle, morale plus qu’incertaine, enquêteur à la vie personnelle souvent désastreuse, blasé devant la vie… Peter Cheyney Peter Cheyney Peter Cheyney (Londres, 22 février 1896 — Londres, 26 juin 1951) est un auteur britannique de romans policiers et de romans d’espionnage. Il est le créateur des personnages de Slim Callaghan et Lemmy Caution, ce dernier popularisé au cinéma par l’acteur Eddie Constantine.

Acteur de théâtre sous le nom d’Hector Stuart, Cheyney utilise également les noms de plume d’Harold Brust et de Lyn Southney.
y ajoute l’humour, les fausses apparences et les intrigues retorses. Ensuite parce qu’à bien des égards ses personnages et surtout son langage sont précurseurs de ceux d’Elmore Leonard, dans une moindre mesure de ceux de Charles Exbrayat, et de Frédéric Dard à travers son personnage du commissaire San Antonio, dont le premier roman, Réglez-lui son compte, est un hommage patent à Cheyney.

Sommaire [2] :

  • Préface du traducteur
  • Double trahison (A double double-cross)
  • Règlement de compte à Chicago (Chicago pay-off)
  • Abie et les gangsters (Abie and the gangsters)
  • On ne doit pas frapper une femme (You can’t hit a woman)
  • Une combine psychologique (A set-up for psychology)
  • Abie paye toujours (Abie always pays)
  • L’élimination (The bump-off)
  • L’Homme au monocle (The man with the eyeglass)
  • Un contrat régulier (A square deal)
  • L’Homme à la barbe rousse (The man with a red beard)
  • Information reçue (Information received)
  • Le Gigolo (The gigolo)
  • La technique de De Lanier (The De Lanier technique)
  • Le dernier coup (The last straw)
  • Une vie pour une lanterne (A life for a lamp)
  • Le Blues de la môme au flingue (Gun moll blues)
  • Abie à Hollywood (Abie in Hollywood)
  • Le Meurtre de Panhandle (The daeth of Panhandle)
  • Trois hommes sur Tampa (Three men on Tampa)
  • Mort dans l’ascenseur (Death in the lift)
  • La Femme qui sanglotait (The weeping lady)
  • L’Honneur chez les voleurs (Honor among thieves)
  • L’Épingle (The pin)

Onze de ces nouvelles ont également fait partie d’un autre recueil : A square Deal... qui n’en contenait que treize, lui.

Mon avis : Quand on pense Peter Cheyney Peter Cheyney Peter Cheyney (Londres, 22 février 1896 — Londres, 26 juin 1951) est un auteur britannique de romans policiers et de romans d’espionnage. Il est le créateur des personnages de Slim Callaghan et Lemmy Caution, ce dernier popularisé au cinéma par l’acteur Eddie Constantine.

Acteur de théâtre sous le nom d’Hector Stuart, Cheyney utilise également les noms de plume d’Harold Brust et de Lyn Southney.
, on pense films et romans noirs, Lemmy Caution — interprété au cinéma quasi exclusivement par Eddie Constantine — et donc États-Unis. La môme Vert-de-gris, ça vous dit quelque chose ? Pourtant Peter Cheyney Peter Cheyney Peter Cheyney (Londres, 22 février 1896 — Londres, 26 juin 1951) est un auteur britannique de romans policiers et de romans d’espionnage. Il est le créateur des personnages de Slim Callaghan et Lemmy Caution, ce dernier popularisé au cinéma par l’acteur Eddie Constantine.

Acteur de théâtre sous le nom d’Hector Stuart, Cheyney utilise également les noms de plume d’Harold Brust et de Lyn Southney.
est britannique. Et les nouvelles de ce recueil sont aussi nombreuses à se dérouler en Europe (en particulier en France) qu’aux U.S.A. La grande différence : les nouvelles « américaines » ont héros ou narrateur un truand, les nouvelles ] « européennes » un flic ou un détective.

Ce recueil, intitulé Nouvelles policières, tome 1, reprend, à l’exclusion du Blues de la môme au flingue, l’intégralité des nouvelles du premier recueil de cet écrivain, paru pour la première fois en 1937 1937 chez Wm. Collins & Sons & Co., Ltd. sous le titre You can’t hit a woman. Alors pourquoi avoir greffer une nouvelle supplémentaire ? Pour une publication par ordre chronologique de publication initiale ? — ce qui expliquerait l’ordre chamboulé — Peut-être, mais ce n’est pas si évident.

En tout cas, voilà des nouvelles que j’ai trouvé très agréables à lire. Toujours une pointe d’humour, souvent très discrète. Des situations originales, mais pas rocambolesques non plus. Donc à moins de n’aimer ni les nouvelles ni les polars, ce recueil devrait faire votre affaire.

À noter que la lecture des premières nouvelles m’a laissé dubitatif quant à la qualité de la traduction. Par exemple, dans Une combine psychologique, on peut lire Je suis mordu pour Sadie depuis des années en traduction de I am stuck on Sadie for years. Personnellement, j’aurais plutôt traduit par Je suis mordu de Sadie depuis des années [3] ou J’en pince pour Sadie depuis des années. Mais très vite, la traduction m’a sembler s’améliorer. Mais bien sûr, éditions CODA obligent ? je ne peux que reprocher encore une fois [4] un flocage de mauvaise qualité qui commence à se décoller à peine le livre sorti de son emballage et un nombre impressionnant de coquilles ; dans les deux dernières nouvelles principalement. À croire que personne travaillant à l’édition de ce livre n’a eu l’occasion d’exploiter le correcteur orthographique et grammatical d’un traitement de texte ou la curiosité de lire ce livre avant son envoi chez l’imprimeur.

En bref : Je suis heureux d’avoir découvert Peter Cheyney Peter Cheyney Peter Cheyney (Londres, 22 février 1896 — Londres, 26 juin 1951) est un auteur britannique de romans policiers et de romans d’espionnage. Il est le créateur des personnages de Slim Callaghan et Lemmy Caution, ce dernier popularisé au cinéma par l’acteur Eddie Constantine.

Acteur de théâtre sous le nom d’Hector Stuart, Cheyney utilise également les noms de plume d’Harold Brust et de Lyn Southney.
à cette occasion. Vais-je acheter les volumes suivants (le tome 2 est d’ors et déjà annoncé) ? peut-être. Vais-je me lancer dans la lecture des romans ? Pas sûr. Si je les trouve dans de vieilles éditions genre Série Noire, sans doute me laisserai-je tenter.

Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio

[1Peter Cheyney étant décédé le 26 juin 1951, ses œuvres sont tombées dans le domaine public... mais pas leurs traductions qui dépendent de la date de décès du traducteur.

[2C’est aussi la quatrième de couverture.

[3bon. Il semblerait que ce soit la vieille forme de cette expression puisque je l’ai retrouvée dans l’édition de nouvelles de Peter Cheyney : Du pas banal qui date de 1951. Au temps pour moi.

[4Voir mes avis des recueils de nouvelles de William H. Hodgson.