Accueil > Mes auteurs favoris > Isaac Asimov (1920 — 1992)

Isaac Asimov (1920 — 1992)

vendredi 18 juillet 2014, par Denis Blaizot

Ceci n’est pas une liste exhaustive de toutes les œuvres de Isaac Asimov. Même la liste des éditions françaises est très longue. Mais simplement une liste des œuvres que j’ai lues et conservées de ce grand écrivain.

Moi, Asimov

Titre original : I, Asimov (1994)
JPEG - 82.2 ko
Moi, Asimov
Denoël
(Présence du futur)
2000



Quatrième de couverture :
À sa disparition en 1992, à l’âge de soixante-douze ans, Isaac Asimov laissait en héritage à la foule de ses admirateurs le compte rendu détaillé d’une existence bien remplie : la présente autobiographie.
L’auteur qui aura sans doute le plus marqué la science-fiction moderne, jusqu’à se confondre pratiquement avec elle, y retrace son enfance de jeune émigré russe à Brooklyn, les innombrables lectures qui devaient faire de lui une encyclopédie vivante, sa carrière orageuse de professeur de biochimie et, bien sûr, son itinéraire d’écrivain. Un ouvrage indispensable pour comprendre cinquante ans d’évolution d’un genre littéraire dont Asimov, par ses rencontres et son implication, fut un témoin privilégié.

Trous noirs
Titre original : Colapsing Universe : The story of black holes (1977)
JPEG - 588.2 ko
Trous noirs
Opuscule
1978
Civilisations extraterrestres

Titre original : Extraterrestial Civilizations (1979)
JPEG - 83.1 ko
Civilisations extraterrestres
Presses Pocket
(Mondes mystérieux)
1981



Quatrième de couverture :
Sommes-nous seuls dans l’univers ? Les êtres humains sont-ils les seuls doués d’une esprit qui s’efforce de comprendre, d’interpréter et de communiquer ? Sont-ils les seuls inventeurs d’appareils qui soient des extensions de leurs sens, les seuls qui fouillent les profondeurs des galaxies ?
Bon nombre d’astronomes croient que « nous ne sommes pas les seuls êtres vivants intelligents », et Isaac Asimov partage aussi cet avis. Nous ne savons pas où ils se trouvent, ni comment ils vivent, ni à quoi ils ressemblent. Mais nous pouvons être sûrs qu’ils existent, actifs et intelligents, quelque part parmi les centaines de milliards d’étoiles et de planètes de l’univers connu. pouvons-nous les trouver ? « Devrions-nous » les chercher ? Est-ce sans danger pour nous ? Vont-ils éventuellement « nous » trouver ? Ou bien comme certains (mais pas Asimov) le croient, « nous ont-ils déjà trouvés ? »
Ces questions, auxquelles Isaac Asimov tente de répondre dans cet ouvrage fascinant, nous amènent à une nouvelle conscience de la situation de l’homme à l’ère intergalactique.
Car on ne peut plus maintenant douter de l’existence des civilisations extraterrestres.

La conquête du savoir
Titre original : Exploring the earth and the cosmos (1982)
JPEG - 184.7 ko
éditions Mazarine
1982



Quatrième de couverture :
En quelques milliers d’années, l’ascension irrésistible de l’homme s’est confondue avec l’expansion extraordinaire de son savoir. C’est cette aventure, l’aventure de la connaissance, qui est retracée par Isaac Asimov dans La Conquête du savoir, depuis les balbutiements des origines jusqu’aux sondes interplanétaires.
L’espace, le temps, la matière et l’énergie sont les quatre points cardinaux de ce prodigieux récit d’aventures, avec ses héros, ses coups de théâtre, ses tâtonnements, ses illuminations et ses fausses pistes. Grâce au talent d’écrivain et de pédagogue d’Isaac Asimov, nous comprenons comment, par étapes successives, l’homme en est arrivé à isoler l’ADN, à survoler Saturne, à déterminer l’âge de l’univers, à mesurer la vitesse de la lumière... Cette lecture historique de la science nous fait emprunter les chemins mêmes qui ont conduit l’homme à la conquête du savoir et nous fait progresser, en quelque Sorte, avec lui.
Ce « roman de la connaissance » est en même temps un outil de référence irremplaçable : le découpage thématique, un index de 1400 noms et concepts permettent au lecteur de vérifier instantanément un fait, une date, et de les replacer dans leur contexte.

Une bouffée de mort

Titre original : The Death Dealers (1958)
JPEG - 91.9 ko
Une bouffée de mort
Éditions de Saint-Clair
(Les grands maîtres du roman policier)
1975



Quatrième de couverture :
C’est à l’Université, dans le laboratoire de chimie, que la mort a frappé. S’agit-il d’un accident, d’un suicide ou d’un meurtre ?
Les trois hypothèses s’accordent avec la cause de la mort : substitution de cyanure de sodium à de l’acétate de sodium au cours de l’expérience qu’effectuait Ralph Neufeld, élève aussi peu prisé de ses camarades que de ses maîtres. La police penche pour le suicide, mais Brade, professeur adjoint de chimie, croit plutôt au meurtre.
Neufeld était son élève et c’est lui qui a découvert le cadavre ; c’est le choc alors éprouvé qui l’incite à s’informer en marge de l’enquête officielle. Il ira ainsi de choc en surprise et apprendra tout d’abord que le défunt le haïssait. Pourquoi ?
A chaque pas de sa brûlante enquête, Brade verra grandir cette angoissante question, cependant que ses problèmes personnels les plus intimes se trouveront de plus en plus influencés par le drame.

Némésis

Titre original : Nemesis (1989)
JPEG - 18.9 ko
Némésis
France Loisirs
1992



Quatrième de couverture :
Némésis, l’étoile du châtiment, se dirige inexorablement vers le soleil.
Mais les Terriens n’en savent rien, car l’astre mortel est caché par un nuage de poussière. Le danger n’est connu due de quelques savants postés sur un lointain satellite artificiel, mais certains d’entre eux, oubliant la solidarité des hommes, ne pensent qu’à fonder une société nouvelle sur Erythro, une planète du système de Némésis. Qui va sauver la Terre ? Marlène, la mal-aimée, qui s’est éprise d’une planète ? Tessa, la physicienne de génie qui cherche à percer les secrets de l’hyperespace ? Tanayama, le croisé de l’antiracisme ? Crile Fisher, l’agent secret qui franchit les années-lumière pour retrouver sa fille ? Ou l’étrange organisme qui s’est pris de passion pour les hommes ?

Les dieux eux-mêmes

Titre original : The Gods Themselves (1972)
JPEG - 47.7 ko
Les dieux eux-mêmes
Denoël
(Présence du futur)
1974



Quatrième de couverture :
En 2070, la Terre vit dans la prospérité et le bonheur grâce à la Pompe à Electrons, qui fournit une énergie illimitée et gratuite. Une découverte extraordinaire, à moins que...
A moins que cette invention miraculeuse ne constitue à plus ou moins longue échéance une menace imparable pour notre Univers ; un piège tendu par une civilisation parallèle pour annihiler notre réalité.
Seules quelques personnes ont pressenti la terrible vérité : un jeune physicien marginal, une Lunarite intuitionniste, un extraterrestre rebelle vivant sur une planète qui se meurt.
Mais qui les écoutera ? Qui les croira ? Contre la stupidité, les Dieux eux-mêmes luttent en vain.

La voie martienne
Titre original : The Martian Way and Other Stories (1955)
JPEG - 17.5 ko
La voie martienne
J’ai Lu
(Science-fiction)
1978



Ce recueil contient :

  • La voie martienne (1952, The Martian way)
  • Ah ! Jeunesse (1952, Youth)
  • Les profondeurs (1952, The deep)
  • L’attrape-nigaud (1954, Sucker bait)
La pierre parlante, et autres nouvelles
Titre original : The Talking stone (1955)
JPEG - 19 ko
La pierre parlante, et autres nouvelles
Librio
1998



Ce recueil contient :

  • La pierre parlante (1955, The talking stone)
  • Hérédité (1941, Heredity)
  • Les yeux ne servent pas qu’à voir (1965, Eyes do more than see)
  • Quelle belle journée ! (1954, It’s such a beautiful day)
  • La dernière réponse (1980, The last answer)
La mère des mondes
Titre original : The early Asimov (1972)
JPEG - 50.5 ko
La mère des mondes
Denoël
(Présence du futur)
1975



Ce recueil contient :

  • Cul-de-sac (1945, Blind alley)
  • Aucun rapport (1948, No connection)
  • Les propriétés endochroniques de la thiomoline resublimée (1948, The endochronic properties of resublimated thiotimoline)
  • La course de la reine rouge (1949, The red queen’s race)
  • La mère des mondes (1949, Mother Earth)
Flûte, flûte et flûtes !
Titre original : Buy Jupiter ans other stories (1975)
JPEG - 73 ko
Flûte, flûte et flûtes !
Denoël
(Présence du futur)
1979



Ce recueil contient :

  • Le billard darwinien (1950, Darwinian pool room)
  • Le jour des chasseurs (1950, Day of the hunters)
  • Shah Guido G (1951, Shah Guido G)
  • Flûtes, flûtes et flûtes ! (1953, Button, button)
  • Le doigt du singe (1953, The monkey’s fingers)
  • Everest (1953, Everest)
  • La pause (1954, The pause)
  • Il vaut mieux pas (1954, Let’s not)
  • Tous des explorateurs (1956, Each an explorer)
  • Blanc ! (1957, Blank !)
Histoires mystérieuses, tome 1
Titre original : Asimov’s mysteries
JPEG - 64 ko
Histoires mystérieuses, tome 1
Denoël
(Présence du futur)
1969



Ce recueil contient :

  • Introduction
  • Chante-cloche (1955, The Singing Bell)
  • La Pierre parlante (1955, The Talking Stone)
  • Le Patronyme accusateur (1956, What’s in a Name)
  • La Cane aux œufs d’or (1956, Paté de foie gras)
  • Cache-cash (1957, A Loint of Paw)
  • A Port Mars sans Hilda (1957, I’m in Marsport without Hilda)
  • Au large de Vesta (1958, Marooned Off Vesta)
  • Anniversaire (1959, Anniversary)
L’avenir commence demain
Titre original : Nine Tomorrows (1959)
JPEG - 39.3 ko
L’avenir commence demain
Presses Pocket
(Science-fiction)
1984



Ce recueil contient :

  • C’est si facile, voyez-vous ! (1957, I just make them up, see !)
  • Tous les ennuis du monde (1958, All the troubles of the world)
  • Profession (1957, Profession)
  • Sept fois neuf (1958, The feeling of power)
  • La nuit et la mort (1956, The dying night)
  • Je suis à Port-Mars sans Hilda (1957, I’m in Marsport without Hilda)
  • Les tendres vautours (1957, The gentles vultures)
  • Avec un S (1958, Spell my name with an S / S as in Zebatinsky)
  • L’ultime question (1956, The last question)
  • L’affreux petit garçon (1958, The ugly little boy / Lastborn)
  • Notification de rejet (1959, Rejection slips)
L’homme bicentenaire
Titre original : The Bicentennial Man and other stories (1976)
JPEG - 63.3 ko
L’homme bicentenaire
Denoël
(Présence du futur)
1978



Ce recueil contient :

  • La fleur de la jeunesse (1966, The prime of Life)
  • Intuition féminine (1969, Feminine intuition)
  • Trombes d’eau (1970, Waterclap)
  • Pour que tu t’y intéresses (1974, That thou art mindful of him !)
  • Étranger au Paradis (1974, Stranger in Paradise)
  • La vie et les œuvres de Multivac (1975, The life and times of Multivac)
  • Le triage (1976, The winnowing)
  • L’homme bicentenaire (1976, The bicentennial man)
  • Marching in (1976, Marching in)
  • Démodé (1976, Old-fashioned)
  • L’incident du tricentenaire (1976, The tercentenary incident)
  • La naissance d’une notion (1976, Birth of a notion)
Quand les ténèbres viendront
Titre original : Nightfall and Other Stories
JPEG - 290.3 ko
Quand les ténèbres viendront
Intégrale



Ce volume contient :

  1. Quand les ténèbres viendront (Nightfall)
  2. Taches vertes (Green Patches / Misbegotten Missionary)
  3. Hôtesse (Hostess)
  4. Y a-t-il un homme en incubation... ? (Breeds There a Man ...?)
  5. Vide-C (The C-Chute)
  6. En une juste cause... (« In a Good Cause— »)
  7. Et si... (What If…)
  8. Sally (Sally)
  9. Les Mouches (Flies)
  10. Personne ici, sauf... (Nobody Here But—)
  11. Quelle belle journée ! (It’s Such a Beautiful Day)
  12. Briseur de grève (Male Strikebreaker / Strikebreaker)
  13. Introduisez la tête A dans le logement B (Insert knob A in hole B)
  14. Le Sorcier à la page (The Up-to-Date Sorcerer)
  15. Jusqu’à la quatrième génération (Unto the Fourth Generation)
  16. L’Amour, vous connaissez ? (What Is This Thing Called Love ? / Playboy and the Slime God)
  17. La Machine qui gagna la guerre (The Machine That Won the War)
  18. Mon fils, le physicien (My Son, the Physicist !)
  19. Les Yeux ne servent pas qu’à voir (Eyes Do More Than See)
  20. Ségrégationniste (Segregationist)
David Starr : Justicier de l’espace, intégrale
Titre original : The Complete Adventures of Lucky Starr, omnibus
JPEG - 72.9 ko
David Starr : Justicier de l’espace, intégrale
Lefrancq
(Volumes)
1996



Ce volume contient :

  • Les poisons de Mars (1952, David Starr space ranger)
  • Les pirates des astéroïdes (1953, Lucky Starr and the pirates of the asteroids)
  • Les océans de Vénus (1954, Lucky Starr and the oceans of venus)
  • La fournaise de Mercure (1956, Lucky Starr and the big sun of Mercury)
  • Les lunes de Jupiter (1957, Lucky Starr and the moons of Jupiter)
  • Les anneaux de Saturne (1958, Lucky Starr and the rings of Saturne)
Le Grand Livre des robots
tome 1 : Prélude à Trantor
JPEG - 16.8 ko
Le Grand Livre des robots, tome 1 : Prélude à Trantor
Omnibus
1990



Ce volume contient :

  • Nous les robots (toutes les nouvelles de robots)
    • Le meilleur ami du petit d’homme (1975, A boy’s best friend)
    • Sally (1953, Sally)
    • Un Jour (1956, Someday)
    • Point de vue (1975, Point of view)
    • Pensez donc ! (1977, Think !)
    • L’amour vrai (1977, True Love)
    • AL-76 perd la boussole (1942, Robot AL-76 goes astray)
    • Victoire par inadvertance (1942, Victory unintentional)
    • Etranger au Paradis (1974, Stranger in Paradise)
    • Artiste de lumière (1973, Light verse)
    • Ségrégationiste (1967, Segregationist)
    • Robbie (1940, Strange playfellow / Robbie)
    • Noël sans Rodney (1988, Christmas without Rodney)
    • Assemblons-nous (1957, Let’s get together)
    • Effet miroir (1972, Mirror image)
    • L’incident du tricentenaire (1976, The tercentenary incident)
    • Première loi (1956, First law)
    • Cercle vicieux (1942, Runaround)
    • Raison (1941, Reason)
    • Attrapez-moi ce lapin (1944, Catch that rabbit)
    • Menteur (1941, Liar !)
    • Satisfaction garantie (1951, Satisfaction guaranted)
    • Lenny (1958, Lenny)
    • Le correcteur (1957, Galley slave)
    • Le petit robot perdu (1947, Little lost robot)
    • Risque (1955, Risk)
    • Evasion ! (1945, Escape ! / Paradoxical escape)
    • La preuve (1946, Evidence)
    • Conflit évitable (1950, The evitable conflict)
    • Le robot qui rêvait (1986, Robot dreams)
    • Intuition féminine (1969, Feminine intuition)
    • Pour que tu t’y intéresses (1974, That thou art mindful of him !)
    • L’homme bicentenaire (1976, The bicentennial man)
  • Les cavernes d’acier (1953, The caves of steel) Roman
  • Face aux feux du soleil (1956, The naked sun) Roman
tome 2 : La Gloire de Trantor
JPEG - 19 ko
Le Grand Livre des robots, tome 2 : La Gloire de Trantor
Omnibus
1999



Ce volume contient :

  • Les Robots de l’aube (1983, The robots of dawn) Roman
  • Les Robots et l’Empire (1985, Robots and empire)Roman
  • Les Courants de l’espace (1952, The currents of space) Roman
  • Poussière d’étoiles (1951, The stars like dust) Roman
  • Cailloux dans le ciel (1950, Pebble in the sky) Roman
Cycle de Fondation
Prélude à Fondation
Titre original : Prelude to Foundation (1988)
JPEG - 69.7 ko
Prélude à Fondation
Pocket
(Science-fiction)
1997



Quatrième de couverture :
Hari Seldon venait d’inventer la psychohistoire et il n’y voyait qu’une pure spéculation, sans applications pratiques.
Mais dès qu’il prit la parole à ce colloque, tout le monde comprit. La psychohistoire ne pouvait pas prédire l’avenir ? Les politiques s’en moquaient ! Ce qui comptait pour eux, c’est que les gens allaient y croire. Ensuite, les équations diraient ce qu’on leur ferait dire. Et si Seldon n’était pas d’accord tant pis pour lui ! Alors, le jeune chercheur s’enfuit en compagnie d’une belle historienne, Dors Venabili.
Il sillonna les dédales souterrains de la planète Trantor, capitales de l’Empire galactique, toujours traqué par ceux qui voulaient contrôler sa découverte. Et ce qu’il vit le stupéfia. La ville géante se désagrégeait. Partout s’étaient constituées des communautés isolées, farouchement attachées à leur autonomie. Un terrain idéal pour affiner son modèle et formuler l’avenir inquiétant qui se dessinait sous ses yeux.
Était-il trop tard pour éviter la catastrophe ? Y avait-il encore, pour Hari Seldon, quelque chose à faire ?

L’aube de Fondation
Titre original : Forward the Foundation (1993)
JPEG - 77.5 ko
L’aube de Fondation
Pocket
(Science-fiction)
1996



Quatrième de couverture :
L’univers uni, c’est fini. L’Empire galactique se désagrège. Trente mille ans de chaos sont au programme. Et moi, j’en ai trop fait et je suis las. Oui, je m’appelle Hari Seldon et je vois que ce nom vous dit quelque chose. Tout ce que j’ai fait, c’est de poser les équations et d’agir. Les équations ne mentent pas. D’ailleurs vous le savez. Je ne voudrais pas jouer les prophètes, mais quand j’allume mon Premier Radiant, je lis l’avenir de l’humanité. Le chaos prévu sera réduit à un petit millier d’années. Je ne pourrai pas y veiller personnellement, mais tout est en place. Je me suis laissé accaparer par ma tâche et, à l’heure de partir, je regrette d’avoir négligé les gens qui m’accompagnaient. Mais ce n’est pas moi qui ai décidé. Les équations ne me laissaient aucune échappatoire. Je continue à venir ici dans mon bureau. Je crois parfois y entendre résonner des voix, celles de mes parents, de mes étudiants, de mes collègues… de Wanda… mais les couloirs sont vides. La Fondation est faite et le bâtiment de psychohistoire ne sert plus à rien. La suite se passe ailleurs.

Fondation
Titre original : Foundation (1951)
PNG - 379.9 ko
Fondation
Denoël
(Présence du Futur)
1983



Quatrième de couverture :
En ce début de treizième millénaire, l’Empire n’a jamais été aussi puissant, aussi étendu à travers toute la galaxie. C’est dans sa capitale, Trantor, que l’éminent savant Hari Seldon invente la psychohistoire, une science nouvelle permettant de prédire l’avenir. Grâce à elle, Seldon prévoit l’effondrement de l’Empire d’ici trois siècles, suivi d’une ère de ténèbres de trente mille ans. Réduire cette période à mille ans est peut-être possible, à condition de mener à terme son projet : la Fondation, chargée de rassembler toutes les connaissances humaines. Une entreprise visionnaire qui rencontre de nombreux et puissants détracteurs...

Ces trois premiers volumes ont fait l’objet d’un omnibus : Le déclin de Trantor
Fondation et Empire
Titre original : Foundation and Empire (1952)
JPEG - 53.2 ko
Fondation et Empire
Denoël
(Présence du futur)
1985



Quatrième de couverture :
Tandis que les crises qui secouent l’Empire redoublent de violence et annoncent son effondrement définitif, la Fondation créée par le psychohistorien Hari Seldon pour sauvegarder la civilisation devient de plus en plus puissante, suscitant naturellement convoitise et visées annexionnistes. En tout premier lieu, celles de Bel Riose, jeune général qui voit dans les secrets détenus par la Fondation le moyen de monter sur le trône. C’est alors qu’apparaît un mystérieux et invincible conquérant, surnommé le Mulet, que le plan de Seldon n’avait pas prévu...

Seconde Fondation
Titre original : Second Foundation (1953)
JPEG - 41.5 ko
Seconde Fondation
Denoël
(Présence du futur)
1978



Quatrième de couverture :
Conçue par le psychohistorien Hari Seldon pour restreindre l’ère de chaos résultant de la décadence de l’Empire galactique, la Fondation est désormais aux mains du Mulet, un mutant imprévisible capable de manipuler les esprits et d’imposer sa volonté à quiconque. Avec ses pouvoirs et les immenses ressources que lui procure la Fondation, il s’est donné pour objectif d’étendre sa domination aux ultimes vestiges de l’Empire défunt. Mais déjà une nouvelle légende prend forme : il existerait une Seconde Fondation, consacrée aux sciences mentales, œuvrant de façon occulte pour garantir l’accomplissement des desseins du légendaire Hari Seldon...

Fondation foudroyée
Titre original : Foundation’s edge (1982)
JPEG - 65.6 ko
Fondation foudroyée
Denoël
(Présence du futur)
1983



Quatrième de couverture :
Sachant l’Empire Galactique sur le point de s’effondrer, le psycho-historien Hari Seldon a créé deux Fondations, l’une officielle, l’autre secrète, qui manipulent l’évolution de l’Humanité.
En 498 après leur établissement, la foudre, tout à coup, menace. Quelqu’un fausse les cartes du jeu. Est-ce la Seconde Fondation, que la première croyait avoir éliminée ? Est-ce une troisième force, qui œuvrerait dans l’ombre et dont nul ne saurait rien ? Commence alors une course-poursuite au terme de laquelle se cache une surprise de taille, une surprise qui a pour nom les Robots...
Car Isaac Asimov, en renouant le fil de son récit avec autant de fraîcheur et de verve que s’il l’avait abandonné hier, y introduit les thèmes majeurs de ses œuvres ultérieures pour tisser une fresque d’une ampleur incomparable dans le domaine de la Science-fiction.

Terre et Fondation
Titre original : Foundation and Earth (1986)
JPEG - 58.3 ko
Terre et Fondation
Denoël
(Présence du futur)
1987



Quatrième de couverture :
Mission surhumaine pour Golan Trevize : choisir le meilleur avenir pour l’humanité.
Un avenir qui ne recréera pas les erreurs de l’Empire galactique, entre le matérialisme de la Première Fondation et le mentalisme de la Seconde.
Un avenir qui a pour modèle Gaïa, la planète pensante, et pour nom : Galaxia.
Trevize a choisi mais il voudrait savoir pourquoi. Et la réponse à ses interrogations se trouve sur la Terre. Mais où la trouver, cette planète des origines, mystérieusement disparue de toutes les archives galactiques ? Trevize et ses deux compagnons,
l’historien Pelorat et Joie, la belle Gaïenne, deviennent, bien malgré eux, trois personnages en quête de Terre...
Une quête qui va les mener de planète en planète jusqu’à ce but mythique, jusqu’à la révélation finale, qui leur fera découvrir que l’aventure ne fait que commencer.

Les quatre derniers romans de Fondation ont été publiés en un onmibus : Vers un nouvel empire
JPEG - 54.6 ko

J’ai également lu Azazel, recueil de nouvelles qui se veulent drôles. Je l’ai tellement peu apprécié que je l’ai revendu. Asimov est sensé nous relater les histoires que lui raconte un pique-assiette en échange d’un bon repas. Cet homme a la capacité d’appeler à l’aide un démon, Azazel, qui exécute au pied de la lettre la demande qui lui est faite. L’idée est attrayante, mais le résultat ne m’a pas paru à la hauteur.

Si j’ai bonne souvenance, j’ai également lu quelques autres recueil de nouvelles qui n’ont jamais été en ma possession. Je les rajouterais ici dès que ce sera le cas.

JPEG - 28.9 ko
La Seconde expérience
Denoël
(Présence du Futur)
1976

Citons également ici, le seul roman paru en français de sa second épouse Janet O. Jepson : La Seconde expérience qui vaut bien que je le relise pour le chroniquer ici.
Quatrième de couverture :
Créatures protoplasmiques originaires d’un univers lointain, les Roïss ont subi au fil des siècles de nombreuses mutations qui en ont fait des entités immortelles, aux facultés psi extraordinaires et possédant le contrôle de la matière. Pour assurer leur immortalité, ils doivent mener à bien la Seconde Expérience, avec tous les risques qu’elle comporte. En dépit de leur immense intelligence, sans doute n’y parviendraient-ils pas sans le secours de Tec, leur serviteur-robot, que des Terriens, nés à 70 millions d’années de distance, délivreront du sommeil millénaire auquel l’a condamné le monstrueux Wirzan.