Accueil > Mes auteurs favoris > John Brunner (1934 - 1995)

John Brunner (1934 - 1995)

J’ai trouvé du très bon et du moins bon dans les œuvres de John Brunner. Mais, globalement, dès que je peux en acheter d’occasion que je n’ai pas déjà lu, je me jette dessus... enfin, si je peux.

L’ère des miracles (Age of miracles - 1970  )
JPEG - 58.9 ko
L’ère des miracles
Albin Michel
Super-Fiction
1977
L’empire interstellaire, tomes 1 & 2 (Interstellar empire - 1976  )
JPEG - 131 ko
L’empire interstellaire t. 1
Opta
Galaxie/bis
1985



Quatrième de couverture :Jadis il y avait un puissant empire qui s’étendait à de nombreuses étoiles.
Jadis il y avait des empereurs régnant sur des centaines de mondes et de civilisations, patrouillant dans les avenues de l’espace avec des armadas de croiseurs interstellaires. Puis comme toujours dans l’histoire des grands empires, celui-là, le plus vaste de tous, avait connu la décadence et la chute. Ses colonies laissées à l’abandon, étaient retournées aux temps sombres de la barbarie, de l’ignorance, de la superstition...
Seuls demeuraient les grands navires des étoiles, indestructibles, redoutables... davantage que des symboles ou des vaisseaux fantômes pour ceux qui essayaient de reconstruire le monde...

JPEG - 20.3 ko
L’empire interstellaire t. 2
Opta
Galaxie/bis
1985
Le troupeau aveugle (The Sheep look up - 1972  )
JPEG - 76.6 ko
Le troupeau aveugle
Robert Laffont
Ailleurs et demain
1975
Sur l’onde de choc (The shockwave rider - 1975  )
JPEG - 64.1 ko
Sur l’onde de choc
Robert Laffont
Ailleurs et demain
1977
Éclipse totale (Total Eclipse- 1974)
JPEG - 72.5 ko
Éclipse totale
Le Masque
Science-fiction
1977
à l’écoute des étoiles
JPEG - 111.1 ko
À l’écoute des étoiles
(The stardroppers - 1972)
Librairie des Champs-Élysées
Le masque Science-Fiction
1979



Quatrième de couverture :
Si les étoiles vous appellent, ne répondez pas...
C’était le conseil que l’on donnait à tous ceux qui étaient tentés par l’astromouchard.
Un appareil très rudimentaire, une sorte de transistor qui émettait des bruits étranges venus, peut-être des lointains soleils de la galaxie.
Peut-être, car ce n’était qu’une hypothèse. Nul n’avait la moindre certitude à propos des astromouchards dont la mode s’était répandue à travers le monde.
Pourtant, ceux qui écoutaient les bruits de l’infini, les voix d’autres civilisations, avaient commencé à disparaître. Ils s’effaçaient, l’un après l’autre, du domaine des humains...
Pour aller où ?)

Le passager de la nuit (The traveller in black - 1971)
JPEG - 56.7 ko
Le passager de la nuit
Edito-Service S.A.
1984
Noire est la couleur (Black is the color)
JPEG - 53.2 ko
Noire est la couleur
Presses Pocket
Science-Fiction
1984
L’orbite déchiquetée (The jagged orbit)
JPEG - 72 ko
L’orbite déchiquetée
Denoël
Présence du futur
1984
À l’ouest du temps (Quicksand - 1967)
JPEG - 142.9 ko
À l’ouest du temps
Robert Laffont
Ailleurs et demain
1978
Le long labeur du Temps (The Long Result)
JPEG - 143 ko
Le long labeur du Temps
Robert Laffont
Ailleurs et demain
Tous à Zanzibar (Stand on Zanzibar - 1968  )
JPEG - 84.1 ko
Tous à Zanzibar
Robert Laffont
Ailleurs et demain
1972
Le long chemin de la Terre
JPEG - 163.2 ko
Le long chemin de la Terre
Galaxie/bis n°86
Double, double (Double,double)
JPEG - 165.4 ko
Double, double
Albin Michel
Super + fiction
1981
Les négriers du cosmos (Slavers of space)
JPEG - 484.6 ko
Les négriers du cosmos
Éditions DITIS
sciencefiction 171
1960



Il y avait les Robots, et il y avait les Androïdes : un jeune homme aussi riche que Derry Horn pouvait s’offrir l’un ou l’autre.
Pour s’acquitter des besognes quotidiennes, écouter les ordres et les exécuter ponctuellement, les Robots étaient parfaits.
Les Androïdes, eux, avaient pourtant sur les Robots l’avantage de pouvoir réfléchir et prendre des décisions compliquées. Ces créatures, réalisées dans les laboratoires de lointaines planètes, imitaient l’homme avec un réalisme tel que — n’eût été l’étrange couleur bleue de leur peau — on aurait pu s’y tromper.
C’est pour cette raison que Derry Horn, témoin du meurtre d’un malheureux Androïde au cours d’une nuit frénétique de Carnaval, éprouve tant de compassion et de révolte.
Sa volonté farouche de punir les coupables l’entraînera dans une poursuite mortelle vers les planètes les plus lointaines de la Galaxie.