Accueil > Polars, Thrillers et romans noirs > Jim Thompson : L’échappée

Jim Thompson : L’échappée

jeudi 26 juin 2014, par Denis Blaizot

JPEG - 504.4 ko
Rivages / Noir - 2012

Traduit de l’Anglais (États-Unis) par Pierre Bondil
Genre : Policier
GENCOD : 9782743624149 | I.S.B.N. : 2-7436-2414-0

Quatrième de couverture :

Sitôt sorti de prison, Doc McCoy programme avec son épouse Carol un hold-up dont le butin doit leur permettre d’éponger leurs dettes. Si Doc et Carol nourrissent l’un pour l’autre une grande passion, ils n’en sont pas moins des gangsters sanguinaires, comme en témoignent le complice qu’ils éliminent, les malheureux qui croisent leur route ou le juge que Carol avait corrompu pour faire libérer son mari. Une violence exacerbée par leur longue séparation, et que la paranoïa inhérente à toute cavale ne peut qu’aggraver. Éprouvés par les coups du sort qui les frappent dans leur fuite, une sourde méfiance s’installe entre eux...
JPEG - 72.7 ko

Adapté au cinéma par Sam Peckinpah sous le titre Get Apens
Année : 1972
Avec : Steve McQueen, Ali MacGraw, Ben Johnson, Sally Struthers, Al Lettieri, Slim Pickens, Richard Bright, Jack Dodson, Dub Taylor, Bo Hopkins, Roy Jenson, John Bryson, Bill Hart, Tom Runyon, Whitney Jones

Mon avis : Jim Thompson (1906 — 1977) est vraiment un grand écrivain de romans noirs. J’ai failli commencer ma chronique par un « Voilà un très bon Jim Thompson », mais ça n’aurait de sens que si j’en avais déjà lu un mauvais ou un médiocre. Et c’est loin d’être le cas.

C’est toujours autant de plaisir de lire ses romans. Les personnages ont vraiment des caractères marqués sans tomber dans le caricatural. À lire L’échappée, j’ai vraiment eu l’impression de suivre des malfaiteurs en pleine cavale, avec leur lot de problème et de meurtre (il y a pas loin d’une quinzaine de mort sur tout le roman). La fin détonne un peu. comme si l’auteur avait chercher comment faire une fin qui ne soit pas un Happy end sans pour autant faire une conclusion à la Bonny & Clyde. Il n’empêche, son idée d’un petit état clandestin perdu dans les montagnes mexicaines est très bonne. Les truands s’y réfugient pour être à l’abri de la police, mais le séjour n’est pas des plus paradisiaques, surtout quand ils ont épuisé leur réserve financière. Cette situation permet à Jim Thompson de nous laisser dans le doute sur l’avenir de notre couple de héros sans pour cela les tuer ou nous faire miroiter une fin heureuse.

En bref : Un excellent roman de Jim Thompson à lire absolument si vous aimez les romans noirs.

PNG - 13 ko
CITRIQ
JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict