Accueil > Polars, Thrillers et romans noirs > Jim Thompson : Deuil dans le coton

Jim Thompson : Deuil dans le coton

vendredi 28 août 2020, par Denis Blaizot

Auteur : Jim Thompson
Titre français : Deuil dans le coton
Titre original : Cropper’s Cabin (1952)
Éditeur : Folio (Coll. Policier)
Année de parution : 2007
ISBN : 9782070305797
Réédité par Rivage-Noir sous le titre : La cabane du métayer (2019)

Quatrième de couverture :

Il ne fait pas bon, en Oklahoma, être le tout jeune amant d’une riche sang-mêlée héritière d’un vaste domaine, lorsque l’on est le fils adoptif d’un petit Blanc minable, raciste et totalement pervers. Qui plus est si « P’pa » est en conflit ouvert avec le père de sa maîtresse. Tom Carver a dix-neuf ans. Toute sa vie, il s’est fait cogner par ce salaud qui dit lui avoir sauvé la vie. Toute sa vie, il a trimé en détournant les yeux sous prétexte de reconnaissance. Un meurtre va tout changer. Tout. Le présent comme le passé. Le mensonge, lui aussi, est une terre fertile. Il y pousse la haine et ses fruits éclatent comme des coups de feu…

Mon avis : Nouvelle incursion dans le monde obscur de Jim Thompson avec ce roman plus proche du roman social que du polar. Ça reste le plus noir que j’ai pu lire (je dis ça de mémoire) de cet écrivain.

Un jeune élevé à la dure par un père qui n’assume pas grand’chose de ses erreurs. Des Indiens intégré à la culture anglo-saxonne, mais garant encore bien des préceptes de leur culture passée. Des riches des pauvres, des a priori racistes, etc. Tout y est pour faire un roman bien noir, bien glauque.

Pourquoi plus un roman social qu’un polar ? Parce que le meurtre n’arrive qu’un peu avant la moitié du roman. Que le héros/narrateur n’en ni responsable, ni témoin.
Donc, pendant la première moitié nous découvrons un jeune paumé qui ne sait sur quel pied danser quand il interagi avec les adultes qui l’entourent. Ce qui l’amène à être accusé du meurtre... J’arrête. Vous allez m’accuser d’en dévoiler trop. :-)

En bref : Un grand roman noir qui risque de décevoir les amoureux des polars et autres thrillers bien sanguinolents. Mais à lire, pour l’ambiance au moins.

Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict


Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio