Accueil > Polars, Thrillers et romans noirs > Jim Thompson : 1275 âmes

Jim Thompson : 1275 âmes

vendredi 10 juillet 2020, par Denis Blaizot

Auteur : Jim Thompson Jim Thompson
Titre français : 1275 âmes
Titre original : Pop. 1280 (1964 1964 )
Éditeur : Gallimard (Coll. Série noire Série Noire La collection Série Noire A été crée en 1945 avec un véritable démarrage en 1948. Depuis tous les grands noms du roman policier français et étranger y sont publiés. Limitée pendant de nombreuses années au format poche et à 250 pages, elle a longtemps accueilli des romans raccourcis pour l’occasion. Cette contrainte a été abandonnée il y a maintenant quelques années.

Pour le plaisir, voici la liste des 55 premiers volumes :

  1. Peter Cheyney : La môme vert-de-gris
  2. Peter Cheyney : Cet homme est dangereux
  3. James Hadley Chase : Pas d’orchidées pour miss Blandish
  4. Horace Mac Coy : Un linceul n’a pas de poches
  5. Don Tracy : Neiges d’antan
  6. James Hadley Chase : Eva
  7. Peter Cheyney : Vous pigez ?
  8. Raymond Chandler : La dame du lac
  9. Peter Cheyney : De quoi se marrer
  10. James Hadley Chase : La chair de l’orchidée
  11. James Cain : Dans la peau
  12. Raymond Chandler : Adieu, ma jolie
  13. Raymond Chandler : Le grand sommeil
  14. Don Tracy : Tous des vendus
  15. Peter Cheyney : Comment qu’elle est !
  16. Raymond Marshall : Miss Shumway jette un sort
  17. W. H. Burnett : Le petit César
  18. Terry Stewart : La mort et l’ange
  19. James Hadley Chase : Douze Chinetoques et une souris
  20. Raymond Marshall : En trois coups de cuiller à pot
  21. Peter Cheyney : À toi de faire, ma mignonne
  22. Peter Cheyney : Les femmes s’en balancent
  23. Dashiell Hammett : La clé de verre
  24. Raymond Marshall : Le requiem des blondes
  25. Robert Finnegan : Des monstres à la pelle
  26. Jonathan Latimer : Quadrille à la morgue
  27. Robert Finnegan : Les spaghettis par la racine
  28. Henry Kane : Un fauteuil en enfer
  29. Bill Goode : Micmac maison
  30. Kenneth Millar : À feu et à sang
  31. James Hadley Chase : Garces de femmes !
  32. Virgil Scott : Jusqu’à la gauche
  33. William Stuart : Passage à tabac
  34. Donald Henderson Clarke : Un nommé Louis Beretti
  35. James Hadley Chase : Le corbillard de Madame
  36. Paul Cain : À tombeau ouvert
  37. Stanley Ellin : La peur au ventre
  38. Samuel W. Taylor : Comme un frère
  39. Horace Mac Coy : Adieu la vie, Adieu l’amour...
  40. Jonathan Latimer : Les morts s’en foutent
  41. James Hadley Chase : Méfiez-vous fillettes !
  42. Jonathan Latimer : La corrida chez le prophète
  43. James Hadley Chase : Tu seras tout seul dans ton cercueil
  44. Geoffrey Homes : Pendez-moi haut et court
  45. Raymond Chandler : La grande fenêtre
  46. Raoul Whitfield : Vivement mes pantoufles !
  47. Harold Q. Masur : Les pieds devant
  48. Richard Sale : Lazare N°7
  49. Richard Ellington : Vide ton sac
  50. James Gunn : Tendre femelle
  51. David Dodge : Trois tondus et un pelé
  52. James Hadley Chase : Lâchez les chiens
  53. John Amila : Y’a pas de Bon Dieu
  54. Jim Thompson : Cent mètres de silence
  55. James Hadley Chase : qu’est-ce qu’on déguste
N°1000)
Année de parution : 1966 1966
Traducteur : Marcel Duhamel
249 pages

Quatrième de couverture :

« Je m’appelle Nick Corey. Je suis le shérif d’un patelin habité par des soûlauds, des fornicateurs, des incestueux, des feignasses, et des salopiaux de tout acabit. Mon épouse me hait, ma maîtresse m’épuise et la seule femme que j’aime me snobe. Enfin, j’ai une vague idée que tous les coups de pied qui se distribuent dans ce bas monde, c’est mon postérieur qui les reçoit. Eh bien, les gars, ça va cesser. Je ne sais pas comment, mais cet enfer va cesser. »

extrait :

À l’heure qu’il est, je ne lui en veux plus guère, parce que j’en connu pas mal de son espèce. De ceux qui cherchent une solution facile aux problèmes compliqués. De ceux qui mettent leurs problèmes sur le dos des juifs ou des gens de couleurs. Qui ne sont pas fichus comprendre que, dans un monde comme le nôtre, c’est forcé qu’il y ait des trucs qui ne tournent pas ronds.

Mon avis : Bien que loin d’avoir lu toute son œuvre, je suis un habitué de Jim Thompson Jim Thompson . Et j’aurai pu lire ce roman il y a déjà longtemps. Mais voilà ! C’est seulement ces jours-ci que je m’y suis mis. :-) Ben ! Jusque-là, j’avais raté quelque chose. Ce roman est tout simplement génial. J’ai envisagé de présenter des extraits. J’en ai mis un en ligne... et là, je me suis aperçu qu’il faudrait que je mette en extrait l’intégralité du roman pour lui rendre justice. Eh bien, non ! Vous pouvez vous le procurer à un prix raisonnable d’occasion, alors...

Parlons maintenant du roman. Marcel Duhamel, traducteur du roman et directeur de la collection Série Noire Série Noire La collection Série Noire A été crée en 1945 avec un véritable démarrage en 1948. Depuis tous les grands noms du roman policier français et étranger y sont publiés. Limitée pendant de nombreuses années au format poche et à 250 pages, elle a longtemps accueilli des romans raccourcis pour l’occasion. Cette contrainte a été abandonnée il y a maintenant quelques années.

Pour le plaisir, voici la liste des 55 premiers volumes :

  1. Peter Cheyney : La môme vert-de-gris
  2. Peter Cheyney : Cet homme est dangereux
  3. James Hadley Chase : Pas d’orchidées pour miss Blandish
  4. Horace Mac Coy : Un linceul n’a pas de poches
  5. Don Tracy : Neiges d’antan
  6. James Hadley Chase : Eva
  7. Peter Cheyney : Vous pigez ?
  8. Raymond Chandler : La dame du lac
  9. Peter Cheyney : De quoi se marrer
  10. James Hadley Chase : La chair de l’orchidée
  11. James Cain : Dans la peau
  12. Raymond Chandler : Adieu, ma jolie
  13. Raymond Chandler : Le grand sommeil
  14. Don Tracy : Tous des vendus
  15. Peter Cheyney : Comment qu’elle est !
  16. Raymond Marshall : Miss Shumway jette un sort
  17. W. H. Burnett : Le petit César
  18. Terry Stewart : La mort et l’ange
  19. James Hadley Chase : Douze Chinetoques et une souris
  20. Raymond Marshall : En trois coups de cuiller à pot
  21. Peter Cheyney : À toi de faire, ma mignonne
  22. Peter Cheyney : Les femmes s’en balancent
  23. Dashiell Hammett : La clé de verre
  24. Raymond Marshall : Le requiem des blondes
  25. Robert Finnegan : Des monstres à la pelle
  26. Jonathan Latimer : Quadrille à la morgue
  27. Robert Finnegan : Les spaghettis par la racine
  28. Henry Kane : Un fauteuil en enfer
  29. Bill Goode : Micmac maison
  30. Kenneth Millar : À feu et à sang
  31. James Hadley Chase : Garces de femmes !
  32. Virgil Scott : Jusqu’à la gauche
  33. William Stuart : Passage à tabac
  34. Donald Henderson Clarke : Un nommé Louis Beretti
  35. James Hadley Chase : Le corbillard de Madame
  36. Paul Cain : À tombeau ouvert
  37. Stanley Ellin : La peur au ventre
  38. Samuel W. Taylor : Comme un frère
  39. Horace Mac Coy : Adieu la vie, Adieu l’amour...
  40. Jonathan Latimer : Les morts s’en foutent
  41. James Hadley Chase : Méfiez-vous fillettes !
  42. Jonathan Latimer : La corrida chez le prophète
  43. James Hadley Chase : Tu seras tout seul dans ton cercueil
  44. Geoffrey Homes : Pendez-moi haut et court
  45. Raymond Chandler : La grande fenêtre
  46. Raoul Whitfield : Vivement mes pantoufles !
  47. Harold Q. Masur : Les pieds devant
  48. Richard Sale : Lazare N°7
  49. Richard Ellington : Vide ton sac
  50. James Gunn : Tendre femelle
  51. David Dodge : Trois tondus et un pelé
  52. James Hadley Chase : Lâchez les chiens
  53. John Amila : Y’a pas de Bon Dieu
  54. Jim Thompson : Cent mètres de silence
  55. James Hadley Chase : qu’est-ce qu’on déguste
, donne le ton en nous informant que ce roman ce déroule dans un univers très proche de celui de Fantasia chez les ploucs, de Charles Williams Charles Williams . Il n’a pas tort. Mais j’irais plus loin : nous avons à faire à une version de L’assassin qui est en moi dans le monde de Sagamore Noonan.

Un langage familier — pour un Américain des années 30 — des situations peu vraisemblables... même dans ces mêmes années. Un narrateur complètement barré. Etc.

En bref : À lire, relire, etc. Ne ratez pas cemoment deplaisir littéraire.

Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict


Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio