Accueil > Polars, Thrillers et romans noirs > Jim Thompson : Cent mètres de silence

Jim Thompson : Cent mètres de silence

lundi 30 mars 2020, par Denis Blaizot

Auteur : Jim Thompson
Titre français : Cent mètres de silence
Titre original : Nothing more than murder (1950)
Éditeur : Gallimard (Coll. Série Noire)
Année de parution : 1950

Quatrième de couverture :

"On demande femme seule, 40-45 ans, pour tenir maison de campagne. Pouvant porter uniforme taille 44. Bons gages. Écrire box n°..." Cette annonce met le feu aux poudres. Il y a longtemps que le torchon brûle entre Joe Wilmot et sa femme Elisabeth. Cette dernière a introduit Carol sous son toit. Carol louche, elle a la démarche d’un canard et l’élégance d’un sac de pommes de terre. Telle est la première impression qu’elle fait à Joe. La deuxième est différente : "C’est un miel, un sucre, un gâteau. Une vraie garce !"

Mon avis : Cent mètres de silence est le troisième roman de Jim Thompson, mais le premier édité en France. Les deux premiers n’ont été traduits que bien plus récemment.Comme je ne les ai pas lus, je ne sais pas s’il y a une bonne raison à cela. Mais, bast ! Parlons de celui que je viens de lire.

J’ai découvert cet écrivain par hasard par un volume de la collection Rivages/Noir trouvé sur un vide-grenier. Et jusque-là je n’ai pas eu l’occasion de regretter. Quoi que, avec le début de celui-ci... ça a failli.

En effet, je n’ai pas été emballé par le début. Un peu lent. Trop marqué par les vicissitudes un gérant de cinéma d’une petite ville de province américaine. Mais quand ça démarre... ça démarre !

Et là, c’est du grand Thompson. Il est même surprenant qu’il n’est pas été adapté au cinéma à la grande époque du film noir.

En bref : À lire, absolument. Il est bref - du moins dans sa version Série Noire - mais il mérite d’être lu. Peut-être justement parce qu’il est bref. Je lirai la version non-expurgée si je la trouve un jour d’occasion.

Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio