Accueil > Mes auteurs favoris > Alfred Bester (1913 - 1987)

Alfred Bester (1913 - 1987)

dimanche 24 novembre 2013, par Denis Blaizot

Je n’ai lu que peu de chose de cet écrivain sans doute parce qu’il n’a été que très peu publié en français. Mais dès ma première lecture, je suis tombé sous le charme.

Romans
L’Homme démoli (Demolished man - 1953)
Denoël (Présence du Futur) - 1955
Terminus les étoiles (The Stars My Destination - 1957 1957 )
Denoël (Présence du futur n° 22) - 1958
Les clowns de l’Éden (The computer connection - 1974 1974 )
Robert Laffont (Ailleurs et demain) - 1976
Le Troqueur d’âmes ( PSYCHO SHOP - 1998 )

En collaboration avec Roger Zelazny
J’ai Lu 5978 (2002)


Extrait imprimé au dos de l’édition française : Alf est un journaliste chargé d’effectuer un reportage sur un homme étrange, Adam Maser, à la tête d’une non moins étrange échoppe, Le Lieu Noir Du Troqueur d’Âmes. Un mont-de-piété sis à Rome mais qui a la particularité d’exister à toutes les époques en même temps, et qui offre à chacun la possibilité d’échanger -définitivement- chaque aspect de soi non désiré, intellectuel ou comportemental, si farfelus et déroutants puissent paraître cessions et acquis. Une boutique, enfin, qui accueille les clients les plus divers, de Poe à Beethoven en passant par Cagliostro... Tout cela irait pour le mieux si un être maléfique ne souhaitait profiter des ressources du lieu pour assouvir ses funestes desseins...

Nouvelles
M. Belzébuth est en conférence
Fiction N°97 - 1959
L’intuition de McGrabb (The McGrabb bag)
Le Saint Détective magazine N°32
Octobre 1957
L’Homme que Vénus va condamner
(Star Light, Star Bright - 1953)
Également publiée sous le titre : Étoile du soir, étoile d’espoir
Les 20 meilleurs récits de science-fiction
Marabout - 1964

Lecture à venir

Le livre d’or
Presse Pocket - 1986

Le Livre d’Or de la science-fiction Le livre d'or de la Science-Fiction Le Livre d’or de la science-fiction (en abrégé : LOSF) est une collection d’anthologies de nouvelles fantastiques ou de science-fiction publiée de 1978 à 1987. Dirigée par Jacques Goimard, elle avait pour vocation de présenter un panorama de la science-fiction classique et moderne.

Cette collection a publié de nombreux recueils consacrés soit à un auteur soit à un thème (comme la série des quatre tomes sur l’épopée fantastique consacrée à l’heroic fantasy). On y retrouve les grands noms de la science-fiction et du fantastique jusqu’en 1980, ce qui en fait une série de référence dans ces domaines.

  1. Frank Herbert (je l’ai lu, mais revendu avant de décider de faire la collection... c’est bête, hein ?)
  2. John Brunner
  3. Alfred Bester
  4. Robert Sheckley
  5. Christopher Priest
  6. Raphaël Lafferty
  7. James Tiptree
  8. Harry Harrison
  9. Catherine Moore, Henry Kuttner
  10. Jean-Pierre Andrevon
  11. John Wyndham
  12. Jules Verne
  13. La citadelle écarlate
  14. Le livre d’or de la science-fiction italienne
  15. La Science-fiction soviétique
  16. Étrangers à Utopolis (Science-fiction allemande)
 : Alfred Bester Alfred Bester

  • Jacques CHAMBON, Le Bonjour d’Alfred
  • Les Traîtrises du temps (Time Is the Traitor)
  • Oddy et l’Id (The Devil’s Invention / Oddy and Id)
  • Journal de voyage (Travel Diary)
  • Ne quittez pas (Will You Wait ?)
  • Le Compensateur (The Pi Man)
  • Les États-Unis de Hollywood (The Flowered Thundermug)
  • Un drôle de numéro (Out of this World)
  • Le Grand huit (The Roller Coaster)
  • Un tiens vaut mieux… (Hobson’s choice)
  • Galatée galante (Galatea Galante)
  • Mes amours avec le science-fiction (My Affair with Science Fiction)
  • Bibliographie d’Alfred Bester Alfred Bester