Accueil > Mes auteurs favoris > Edgar Poe (1809 — 1849)

Edgar Poe (1809 — 1849)

dimanche 24 août 2014, par Denis Blaizot

JPEG - 130.5 ko
JPEG - 113.2 ko
Poe - Contes -Essais - Poèmes
Robert Laffont
Bouquins
1989



Edgar Allan [1] Poe n’est plus à présenter. Je ne vais pas comme pour d’autres auteurs qui m’ont marqué faire une longue page avec de nombreux scans de couvertures. En effet, j’ai entamé la lecture de ses œuvres par l’achat du gros volume publié dans la collection Bouquins en 1989. Ce volume reprend, bien sûr, les traductions de Baudelaire et Mallarmé sans lesquelles Cet écrivain admiré serait tombé dans l’oubli. Il ne faut jamais l’oublier : Edgar Poe était quasiment inconnu dans son pays avant que ces deux écrivains français n’en fassent des traductions. l’un d’une partie des nouvelles, l’autre d’une partie des poèmes. Juste retour des choses, il est maintenant considéré comme le fondateur de la littérature américaine.

JPEG - 90.8 ko
Edgar Poe
Claude Delarue
Balland — 1984



Notons quelques titres parmi les plus célèbres :

  • Metzengerstein
  • Manuscrit trouvé dans une bouteille
  • Bérénice
  • Aventure sans pareil d’un certain Hans Pfaall
  • Les aventures d’Arthur Gordon Pym de Nantucket
  • Ligeia
  • La chute de la maison Usher
  • Double assassinat dans la rue Morgue
  • Le corbeau (Nervermore)
  • Tamerlan
JPEG - 79.8 ko
Edgar Allan Poe
Georges Walter
Flammarion
Grandes Biographies
1991



Après avoir lu ou relu une bonne partie des ses œuvres, j’ai eu l’occasion d’acheter d’occasion deux biographie de Poe. On y retrouve des éléments communs, et c’est heureux, mais l’approche étant légèrement différente, on perçoit la vie d’Edgar Poe différemment. Elles sont donc à lire également.

À noter
JPEG - 47 ko
Le trône noir
J’ai lu
S-F Fantasy
N°3456
1993



Roger Zelazny (1937 - 1995) et Fred Saberhagen ont cosigné Le trône noir, roman dans lequel ils imbriquent deux univers dans lesquels Poe joue un rôle central. L’amateur des œuvres de ses œuvres y trouvera de très nombreuses allusions. L’une des plus frappantes étant le bateau des Aventures d’Arthur Gordon Pym de Nantucket.

JPEG - 1.1 Mo
Jules Verne : Le sphinx des glaces
Hachette
1931



Jules Verne lui rend un brillant hommage en écrivant la suite des Aventures d’Arthur Gordon Pym de Nantucket : Le sphinx des glaces

JPEG - 222 ko



En 1995, Inscape a sorti le jeu vidéo « The dark eye » reprenant en six tableaux, six textes de l’auteur :

  • Annabel Lee
  • Bérénice
  • Le masque de la mort rouge
  • La barrique d’Amontillado
  • Le Cœur révélateur
  • L’enterrement prématuré

[1Vous le trouverez, suivant les cas, avec ou sans le nom de son père adoptif Allan. D’après les biographies que j’ai pu lire de lui, il détestait son père adoptif et ne souhaitait pas voir leurs noms associés. Et celui-ci le lui rendait bien.