Accueil > Science-fiction, Fantasy, Fantastique > George Allan England : La chose de... l’« au-delà »

George Allan England : La chose de... l’« au-delà »

samedi 2 octobre 2021, par Denis Blaizot

Auteur : George Allan England
Titre français : La chose de... l’« au-delà »
Titre original : The Thing from—« Outside » (1923 1923 )
Éditeur : Gloubik éditions
Année de parution : 2021 2021

Quatrième de couverture :

Cinq personnes, accompagnées de guides autochtones, sont en expédition dans le Grand Nord canadien quand elles sont confrontées à des phénomènes inexplicables. En reviendront-elles ? Et si oui dans quel état ?

Mon avis : C’est totalement par hasard que je découvre George Allan England (1877-1936 1936 ) en feuilletant une copie numérique du numéro d’avril 1926 1926 de Amazing Stories. Pourquoi cet excellent écrivain est-il passé à la trappe ? Pourquoi les éditeurs français n’en ont-ils jamais publié une ligne ? Sans doute pour la même raison qu’ils ont quasiment omis l’œuvre de Stanley G. Weinbaum Stanley G. Weinbaum Stanley Grauman Weinbaum, est né le 4 avril 1902 et décédé le 14 décembre 1935 .
Ce fut sans doute un des plus grands écrivains américains de science-fiction. Isaac Asimov considérait sa nouvelle Une odyssée martienne comme l’une des trois histoires qui ont changé la science-fiction. Otto binder, présentant La flamme noire dans le N°1 de Startling Stories ne tarissait pas d’éloges. Malheureusement la maladie l’a emporté avant que sa notoriété ne travers l’Atlantique et il n’est connu en France que par les amateurs du genre. Mais ne désespérons pas. Peut-être qu’un jour Weinbaum connaîtra en France une gloire posthume et méritée à l’image de Jane Austen.
.

Pour cette nouvelle, c’est le titre qui m’a interpellé. Une petite similitude avec « The thing » de J. W. Campbell. Je n’ai pu que me demander s’il y avait un air de ressemblance entre ces deux textes. Hé bien... un petit peu. Mais de très loin. comme des cousins bretons. ;-)

Il n’empêche que ce texte colle pile-poil au type de fantastique que j’affectionne. Des indices, du mystère, de l’étrange... mais sans excès, laisse libre cours à l’imagination du lecteur. Et j’en redemande. Je vais donc me lançai dans la recherche des autres œuvres de cet écrivain américain oublié et tâcher d’aller plus avant dans la découverte de son œuvre.

En bref : J’en redemande et je vais continuer à en lire... si j’en trouve.

La nouvelle traduite en français.