Accueil > Mes auteurs favoris > William Hope Hodgson (1877 - 1918) > William hope Hodgson : Eloi Eloi Lama Sabachthani

William hope Hodgson : Eloi Eloi Lama Sabachthani

vendredi 25 mars 2022, par Denis Blaizot

William Hope Hodgson : Toutes ses nouvelles - tome 6

Auteur : William Hope Hodgson William Hope Hodgson William Hope Hodgson (1877 - 1918) fut un des maîtres du fantastique. Il a, parait-il influencé H.P. Lovecraft et Jean Ray, pour ne citer que les deux plus connus.

Traducteur Denis Blaizot

Titre : Eloi Eloi Lama Sabachthani

Titre original : Eloi Eloi Lama Sabachthani (Nash’s Weekly, 17 septembre 1919 1919 )

Éditeur : Gloubik éditions

Année de publication : 2022 2022

Présentation de la nouvelle basée sur celle publiée dans Weird Tales 1973 1973 V47n02

Eloi Eloi Lama Sabachthani

Cette fantaisie très inhabituelle a été écrite, la plupart du temps la nuit, entre le 14 et le 26 janvier 1912 1912 . Sur la dernière feuille de sa copie carbone, l’auteur a griffonné l’espoir qu’elle s’avérerait à la fois chère et intéressante, concluant par un Hourra final, se rapportant à son achèvement.

Curieusement, ELOI ELOI s’est avéré difficile à placer pendant le peu d’années restant à vivre à son auteur. Elle a finalement été publiée dans Nash’s Illustrated Weekly, une publication britannique, le 20 septembre 1919 1919 , sous le titre The Baumoff Explosion.

Le titre original de l’histoire, tiré de l’hébreu, se traduit approximativement par « Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m’as-Tu abandonné ? ». Partant d’une prémisse scientifique, l’auteur explore un aspect inhabituel de la Crucifixion et conclut sur une note d’horreur pure derrière laquelle se cache le surnaturel.

Bien que la veuve de l’auteur, Béatrice, ait cherché pendant des années à placer cette histoire sur les marchés américains, il s’agit de sa première publication aux États-Unis.....

Depuis Out of the Silent Planet de C. S. Lewis, publié par la Bodley Head en Angleterre en 1938 1938 , et surtout depuis la parution du roman chez Macmillan en 1943 1943 , l’idée d’accepter un ou plusieurs concepts théosophiques comme des faits plutôt que des croyances et de les intégrer dans le format de la science-fiction a été écrite avec un succès notable par Ray Bradbury, James Blish, Lester del Rey, Authur C. Clarke, Philip Jose Farmer, Michael Moorcock et de nombreux autres praticiens contemporains. L’histoire de William Hope Hodgson William Hope Hodgson William Hope Hodgson (1877 - 1918) fut un des maîtres du fantastique. Il a, parait-il influencé H.P. Lovecraft et Jean Ray, pour ne citer que les deux plus connus. précède tous ces auteurs (y compris Lewis) et devra désormais être incluse dans une histoire et une évaluation du thème. Pour ceux qui ne s’intéressent pas aux antécédents littéraires, cette publication offre l’occasion de lire un récit d’horreur monté comme seul l’un des grands artistes dans ce domaine en est capable.

Mon avis : Sans doute, un des meilleurs textes de l’auteur. De la tension, des descriptions plausibles. Un thème intelligemment amené. Bref, que du bonheur !
Mais ici pas de monstres, même si les derniers instants de Baumoff peuvent nous laisser dubitatif sur ce qu’il vit, ce qu’il perçoit. La description du phénomène mis en œuvre a son petit côté avant-gardiste qui serait sans doute du goût d’un amateur de physique quantique. Enfin ! S’il veut bien se souvenir que ce texte a été écrit en 1912 1912 . Franchement j’ai adoré. Et pour ceux qui ne voudraient pas lire ma traduction, ils peuvent se rabattre sur le volume des éditions NéO NéO Les éditions Néo ont publié leur premier titre en 1979 et le dernier 1990.
Tous les titres ont été publiés à quelques milliers d’exemplaires. Cette collection fait partie des incontournables pour les amoureux des romans et nouvelles dans les domaines du Policier, du Thriller, de la SF et du Fantastique. Malheureusement le prix de vente de chaque volume ne pouvait qu’annoncer la mort de cet éditeur. Je me rappelle encore du prix du premier volume de Fredric Brown qui m’a fait découvrir l’auteur et l’éditeur : Homicide mode d’emploi. 38 francs pour un volume de 174 pages, en 1986, c’était un énorme trou dans mon budget d’étudiant.
 : L’horreur tropicale (à moins que vous ayez dans un coin le N°285 de la revue Fiction).

Illustration insérée dans le numéro de Weird Tales 1973 en début de nouvelle.