Accueil > Mes auteurs favoris > William Livingston Alden (1837 - 1908) > Les inventions du professeur Van Wagener > W. L. Alden : La soupape Volcanique

W. L. Alden : La soupape Volcanique

dimanche 15 mai 2022, par Denis Blaizot

En cherchant un peu sur internet, j’ai fini par dénicher une copie de cette nouvelle, blottie dans la copie numérique d’une revue de SF américaine de 1950 1950  : Fantasy and Science fiction Magazine 1949-1950.

Et voici la préface associée à cette excellente nouvelle de W. L. Alden W. L. Alden William Livingston Alden, né à Williamstown (Massachusetts, USA) le 9 Octobre 1837 et décédé le 14 Janvier 1908.  :
En cherchant un trésor sur la table à dix cents d’un libraire, nous avons ramassé un livre relié en tissu rose délavé portant le titre peu instructif de Van Wagener’s Ways, par W. L. Alden W. L. Alden William Livingston Alden, né à Williamstown (Massachusetts, USA) le 9 Octobre 1837 et décédé le 14 Janvier 1908. (Pearson, Londres 1898 1898 ). Le frontispice représentait, à la plume et à l’encre, une image vraisemblablement authentique de M. Alden, le montrant comme une personne grave, presque sinistre, avec des favoris impressionnants. Ce n’est pas vraiment une bonne entrée en matière pour les chasseurs de fantaisie et de la science-fiction perdues ! Mais quelques pages nous ont convaincus que ce sobre gentleman était un maître de la technique la plus difficile, l’écriture de la science-fiction comique ! Car M. Alden était le créateur du plus fou de tous les savants fous. Le professeur Van Wagener, et de l’incomparable Watson du professeur, l’homme que l’on appelle toujours simplement le colonel. Les expériences du professeur Van Wagener, qu’elles portent sur l’électricité (dont les propriétés étaient aussi mal définies dans les années quatre-vingt-dix que celles de l’énergie atomique aujourd’hui), sur les explosifs ou, comme dans le cas présent, sur la gestion des volcans, sont toujours magnifiques dans leur conception et bien malheureuses dans leur exécution. Ils sont racontés avec une compréhension tolérante, un humour pince-sans-rire et un certain respect sournois par cet excellent homme d’affaires qu’est le colonel — qui mérite mieux que l’anonymat que lui a accordé M. Alden. Pour en savoir plus sur les exploits du professeur, lisez les récits du colonel ou consultez les histoires de M. Alden dans « The Idler » des années 1892 1892 à 1896 1896 . C’était l’époque faste où ce magazine était édité par les deux maîtres de la fantasy, Robert Barr Robert Barr Robert Barr (1850-1912) était un homme unique de l’Union anglophone, né en Écosse, éduqué au Canada, formé au journalisme aux États-Unis, et finalement couronné de succès en Angleterre, où il a édité et contribué à de nombreux magazines humoristiques. Bien que ses romans légers aient été très populaires en leur temps, les connaisseurs de la nouvelle policière se souviennent surtout de lui aujourd’hui ; The triumphs of eugene valmont est une histoire classique. The Absent-Minded Coterie, et The Great Pegram Mystery sont parmi les rares parodies de Sherlock Holmes vraiment réussies. Mais Barr s’est également adonné à l’occasion à la fantaisie et à la science-fiction. et Jerome K. Jerome !

Et pour comparer avec la première version, en voici une copie en pdf.