Accueil > Ebooks gratuits > Robert E. Howard : La sorcière venue de la cuisine de l’enfer

Robert E. Howard : La sorcière venue de la cuisine de l’enfer

lundi 1er novembre 2021, par Denis Blaizot

Auteur : Robert E. Howard

Titre français : La sorcière venue de la cuisine de l’enfer
Titre original : The witch from hell’s kitchen (1952 1952 )
Éditeur : Gloubik éditions
Année de parution : 2021 2021

Quatrième de couverture :

Pyrrhas l’Argive, mercenaire et grand voyageur, est installé depuis quelques temps dans la cité de Nippur. L’ayant sauvée du pillage, il a été couvert de biens et est invité de touts les fêtes.
Mais il n’a pas que des amis. Il le découvre quand une jeune danseuse tente de l’assassiner, puis il est victime d’hallucinations : vipère qui apparaissent devant lui pour l’attaquer, bruits nocturnes... Pyrrhas n’est pas un lâche. Il ira jusqu’à faire appel à Lilith pour découvrir qui lui en veut.
Ebooks gratuits
Des Epub et Pdf faits avec soin pour vous faire redécouvrir des œuvres anciennes tombées dans le domaine public.

Mon avis : Toujours en train de fouiller les sommaires de Avon Fantasy Reader, je découvre des auteurs inconnus mais aussi quelques noms connus de tous les amateurs de SFFF. Aujourd’hui, j’ai fait la connaissance d’un pilier de la Fantasy, j’ai nommé Robert E. howard.

Hé oui ! Aujourd’hui 1er novembre je découvre le créateur d’un des héros parmi les plus connus de la Fantasy : Conan le barbare. Ben non. Je n’ai jamais lu les aventures de Conan le cimmérien, de Solomon Kane, ni d’aucun des autres personnages de cette écrivain mort à seulement 30 ans.

Grande découverte. Et je pense que j’ai attaqué son œuvre sous le bon angle, moi qui ne suis pas un fan de Fantasy... pour être honnête. C’est même tout le contraire. Je hais la fantasy. Mais là, le fantastique est tellement présent que je ne pouvais qu’aller jusqu’au bon et en redemander.

En bref : Profitez de ma traduction The witch from hell’s kitchen pour découvrir cet écrivain fabuleux.

Petite précision : Cette nouvelle est connue sous un autre titre : The House of Arabu qui lui a donné son titre français pour ses précédentes traductions : La maison d’Arabu.