Accueil > Polar > Les petits polars du Monde > Pierre Pelot : Roman de gare

Pierre Pelot : Roman de gare

samedi 2 novembre 2013, par Denis Blaizot

JPEG - 62.1 ko

Nouvelle inédite de Pierre Pelot.
Illustration de couverture : Jean-Christophe Chauzy

Quatrième de couverture : Il ne faut pas le pousser à bout. Tranquillement assis à regarder les gens, au buffet de la gare, il n’a l’air de rien. En revanche, il est sûr d’avoir un pouvoir sur les autres : d’un regard, il peut faire disparaître un homme détesté, une femme insupportable. Jusqu’au jour où la réalité dépasse sa rêverie. Dans la foule, il croit bien reconnaître un visage : celle-là, il ne la laissera pas partir sans rien faire.

Mon avis : Ce petit livre, d’un format très pratique fait partie d’une série de treize volumes présentant des textes d’auteurs de polars français. Son prix, 2€, est attractif, et vous en avez pour votre argent et pas plus. La nouvelle d’une grosse quarantaine de pages, une petite biographie de Pierre Pelot et une autre de l’illustrateur. Un très bon format pour découvrir ou redécouvrir ces auteurs et/ou le polar.

J’ai découvert Pierre Pelot quand j’étais étudiant au travers d’un bon nombre de ses romans de SF publiés en Présence du Futur (Denoël). Je le redécouvre ici dans un registre que je ne lui connaissais pas et j’en suis heureux. J’avais trouvé il y a quelques semaines Foetus-Party sur un vide-grenier. Il est toujours en attente de lecture. Mais après avoir lu Roman de gare, il pourrait se retrouver sur le dessus de la pile et être ma prochaine lecture... après celui que j’ai en cours et laissé de côté le temps de lire cette nouvelle policière. Pas de meurtre ici, mais les prémices de plusieurs avec un narrateur (ou sont-ce des narrateurs ?) déjanté. A la limite entre une réalité lugubre faite de meurtres et les pensées/délires d’un homme qui oscille en permanence de l’imaginaire au réel, du pensé/rêvé au réalisé. Est-il passé ou passera-t-il à l’acte un jour ? Là est toute la question de cette nouvelle qui nous entraine sur les bords de la folie. Décrivant des voyageurs tout ce qu’il y a de normaux (en apparence ) l’auteur nous entraine dans un univers très noir ou toute personne que vous croisez est peut-être un tueur en puissance qui n’attend qu’une occasion pour passer à l’acte contre vous ou n’importe qui. Vous ne traversez plus du hall de gare aussi nonchalamment après cette lecture.

La collection Les petits polars du Monde contient :

  • Didier Daeninckx ; Les Négatifs de La Canebière
  • Jean-Bernard Pouy : Ce crétin de Stendhal
  • Marc Villard : Tessa
  • Dominique Sylvain : Parfums d’été
  • Caryl Ferey : Famille nucléaire
  • Alexandra Schwartzbrod : Momo
  • Chantal Pelletier : Crise de nerfs
  • Franck Thilliez : Le Grand Voyage
  • Michel Quint : Triste comme un enfant
  • Tito Topin : Un été 22
  • Marcus Malte : Les Indiens
  • Sylvie Granotier : Le Temps égaré
  • Pierre Pelot : Roman de gare
JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict