Accueil > Science-fiction, Fantasy, Fantastique > Christian Léourier : Mauvais rêve

Christian Léourier : Mauvais rêve

samedi 19 novembre 2016, par Denis Blaizot

JPEG - 24.9 ko
Mauvais rêve
Christian Léourier

Éditions Mango (Autres mondes) — 2006
191 pages
ISBN : 2740420811

Quatrième de couverture :

A quinze ans, Simon est une star dans le domaine de la sculpture de rêves.
Ses créations oniriques sont très recherchées par des clients avides de sensations nouvelles. Mais l’Institut - l’entreprise où il travaille et qui fait le commerce de ces rêves - est racheté par Biscia, un politicien et richissime homme d’affaires italien. Entre ses mains, l’induction onirique va se révéler une arme redoutable pour manipuler les esprits. Simon va-t-il se rendre compte du piège dans lequel il est tombé ? D’autant plus que les rêves peuvent tourner au cauchemar... et tuer.

Mon avis : J’ai découvert Christian Léourier par sa nouvelle Quelques Moments dans la vie d’un homme d’affaires parue dans l’anthologie Vampires à contre-emploi. Convaincu, j’avais profité de l’occasion d’avoir un exemplaire dédicacé de L’arbre-miroir pour continuer à découvrir cet écrivain. D’accord, c’était un roman jeunesse, mais il m’avait plu. Alors quand je suis tombé sur Mauvais rêve en parfait état et à seulement 1 € dans une brocante, je n’ai pas hésité. Et bien sûr, il s’agit encore une fois d’un roman jeunesse. Qu’à cela ne tienne. Il ne faut pas bouder son plaisir.

Il ne faut pas bouder son plaisir parce que c’est l’occasion d’une réflexion sur notre société, où les grands patrons des multinationales sont en capacité de nous manipuler sur tout un tas de sujets. Du anodin au plus fondamental. Du parfum de la prochaine glace que nous allons déguster en regardant un film (Vous savez bien : le blockbuster à ne pas rater... même s’il est mauvais) au prochain président élu démocratiquement. Bien sûr le trait est forcé. Bien sûr les personnages en deviennent caricaturaux. Bien sûr, cette machine à rêver est purement hypothétique. Mais sommes-nous si loin de la réalité ? Tout ces éléments réunis en font un très bon petit roman (environ 220000 caractères) facile à lire, donc à la portée du plus grand nombre, sur notre avenir.

En bref : À lire, sans prise de tête, pour un moment de réflexion sur notre société de consommation.

PNG - 13 ko

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict