Accueil > Mes auteurs favoris > Albert Robida (1848 - 1926) > Le Vingtième Siècle

Le Vingtième Siècle

dimanche 13 juillet 2014, par Denis Blaizot

JPEG - 33.5 ko

Ce roman de Albert Robida, publié pour la première fois en 1883, a été réédité de nombreuses fois avec des jeux d’illustrations variés. La revue La Science Illustrée l’a publié de décembre 1896 à novembre 1897. Dans le même épisode, nous passons du chapitre 6 au chapitre 9 de la troisième partie, mais ce sont en fait les chapitre 4 et 5 qui sont absents de cette édition.

Dès sa sortie, fin 1882, Le vingtième siècle recevait les éloges de La Nature. Cette revue d’information scientifique et technique était plutôt avare de compliment pour les livres nouveaux qui n’étaient pas des livres de sciences ou de vulgarisation scientifique.
Voici ce qu’on peut y lire à propos du roman qui nous intéresse ici :

Le vingtième siècle Texte et dessins par A. Robida, 1 vol. gr. in-8° avec de nombreux croquis dans le texte et hors texte, G. Decaux, 1883. Prix 25fr.
Nos lecteurs connaissent assurément le talent de M. Robida, un de nos dessinateurs les plus spirituels, un de nos caricaturistes les plus fins — Dans cet ouvrage, Le vingtième siècle, M. Robida se livre à toutes les fantaisies de son imagination, et sa plume et son crayon nous montrent sous une forme désopilante les merveilles du siècle prochain. On y voit les aéronefs, et omnibus aéroflèches, sillonnant l’atmosphère des grandes villes, les ballons transatlantiques transportant des voyageurs de l’Europe dans le Nouveau Monde, on y voit des restaurants aériens, des usines alimentaires avec distribution de dîners à domicile par canalisations souterraines, des wagons pneumatiques et deux maisons de 18 étages en papier aggloméré ; on y apprend à connaître le téléphonoscope, qui permet aux Parisiens futurs d’assister aux horreurs du siège de Pékin ; on y voit aussi des femmes avocats et des femmes députés, des mariages par téléphone, on y voit même la construction d’une île factice, d’un sixième continent, et bien d’autres choses encore ! Au milieu des extravagances voulues du caricaturiste, il y a parfois les prévisions d’un esprit observateur ; il y a enfin à chaque page du livre des vignettes pleine d’entrain, de vie, d’action, qui dans leur genre, sont de véritables petits chefs-d’œuvre. Nous avons voulu signaler à ceux de nos lecteurs qui aiment à reposer leur esprit dans le domaine de la fantaisie, ce livre étonnant de M. Robida.

La Nature N°498 — 16 décembre 1882. P. 35

JPEG - 47.5 ko

C’est pour moi un livre à lire absolument si l’on aime l’Anticipation.

À découvrir également sur Gloubik.info :