Accueil > Science-fiction, Fantasy, Fantastique > Nouvelles et romans récents de SFFF en numérique > Lissa Price : Starters 0.1 - Portrait d’un starter

Lissa Price : Starters 0.1 - Portrait d’un starter

dimanche 3 novembre 2013, par Denis Blaizot

JPEG - 623.6 ko

Cette nouvelle est disponible gratuitement via le site de l’éditeur.

Présentation de l’éditeur : Une nouvelle exclusive pour découvrir l’univers de la série événement STARTERS, la nouvelle étoile noire de la dystopie.
Dans un futur proche : après les ravages d’un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps...

Mon avis : Le contexte est intéressant. Après une guerre, il ne reste que les enfants et les vieux. J’ai du mal à comprendre comment une société pourrait envisager de survivre en laissant de côté les enfants qui n’ont pas la chance d’avoir des grand-parents. Mais passons. J’ai trouvé bien d’autre reproches à faire à ce texte.

En effet, après un début lent, très descriptif, qui permet de bien planter le décor mais n’apporte rien à la trame, l’action démarre, mais les erreurs aussi :

Le héros/narrateur laisse un carnet de croquis (il passe beaucoup de temps à dessiner) dans un meuble de la pièce qui lui sert de refuge et quelques pages plus loin, il l’a de nouveau dans son sac. Quel raccourci pour expliquer sa colère !

Plus surprenant encore : Il se bat avec un homme âgé et l’étrangle. Il le croit mort. Je touche sa jambe de la pointe de ma chaussure. Il ne réagit pas. La sueur perle sur mon front. Qu’est-ce que j’ai fait ? Tout à coup, cependant, un mouvement. Je gonfle mes poumons. À quatre pattes, le vieux me décoche un regard haineux à travers sa mèche argentée. Wouahh !!!! Tue-dieu ! Le mec est étalé par terre presque mort et dans le temps d’une respiration se met à quatre pattes ? En forme le papy !

En bref : le style est indéniablement Jeunesse. Le contexte intéressant et original quoi que invraisemblable. Cette première nouvelle donne envie de lire la suite si on n’est pas regardant sur les incongruités de l’histoire.

Autre nouvelle gratuite de cette auteure dans le cadre de sa dystopie Starters et Enders : Sarters 0.2 - Portrait d’un Marshal

PNG - 13 ko

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict

JPEG - 14.9 ko
Challenge « Je lis des nouvelles et des novellas »
Ce challenge a couru du 12/12/12 au 11/12/13