Accueil > Science-fiction, Fantasy, Fantastique > Nouvelles et romans récents de SFFF en numérique > Danielle Martinigol : L’enfant et l’abîme

Danielle Martinigol : L’enfant et l’abîme

lundi 13 avril 2020, par Denis Blaizot

Auteur : Danielle Martinigol
Titre français : L’enfant et l’abîme
Éditeur : ACTU SF
27 pages
Année de parution : (02/10/2018)
ISBN : 9782366299717

Quatrième de couverture :

Tout au début de la colonisation de la planète Autremer, Andjo Maguelonne va souvent rêver au bord de l’eau. Il pense à l’époque encore proche où il vivait sur la planète Terre, à sa mère qui est morte, le cerveau grillé pendant une stase, lors du voyage qui les amenait sur Autremer. Il pense aussi à la lumière aperçue à plusieurs reprises au cours de ce voyage. Avec son père, Werner, ils se disputent à ce sujet. Un soir où son père le corrige sévèrement, Andjo fugue à bord d’une barque de pêcheur vers l’île Zabée. Il est parti sans prévoir qu’il aurait faim et soif. Au moment où le désespoir le gagne, Anjo voit apparaître une forme oblongue gigantesque qui descendait de l’azur dans sa direction. C’est un Abîme, le premier Abîme à choisir d’entrer en relation avec un être humain...

Avec « L’Enfant et l’Abîme », Danielle Martinigol revient aux origines de sa trilogie Les Abîmes d’Autremer.

Mon avis : Cette nouvelle est l’occasion pour moi de découvrir une auteure française que je ne connaissais pas du tout... même pas de nom :-) Bon, faut dire que son domaine de prédilection a l’air d’être le roman jeunesse, pour ne pas dire enfant.

Alors pourquoi alors avoir lu cette nouvelle ? Parce que le fichier PDF trainait sur mon PC et qu’en ces jours de confinement, le rangement est de mise. Alors, quand l’ai-je téléchargé ... mystère !

Bref. L’Enfant et l’Abîme est visiblement une nouvelle d’ouverture d’un cycle impliquant un certain nombre de personnages et de lieux, un contexte riche. éparpillement humain sur des planètes qui nous paraîtraient improbables actuellement. Des créatures ET à l’avenant. Un contexte riche à n’en pas douter. Mais cette nouvelle étant un préquel, l’histoire n’est pas très riche ni autonome. Ce n’est donc pas cette lecture qui me donne envie de me jeter sur les œuvres de Danielle Martinigol. Dommage, sans doute.

En bref : Ne passez pas votre tour et tentez votre chance. Essayez son travail. Peut-être cela vous conviendra-t-il et vous donnera-t-il envie d’explorer plus avant sont univers.

Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio