Accueil > Ebooks gratuits > Lord Dunsany : Les trois blagues infernales

Lord Dunsany : Les trois blagues infernales

vendredi 22 octobre 2021, par Denis Blaizot

Auteur : Lord Dunsany Lord Dunsany Lord Dunsany, de son vrai nom Edward John Moreton Drax Plunkett, 18e baron de Dunsany, est un écrivain irlandais né le 24 juillet 1878 à Londres et mort le 25 octobre 1957 à Dublin. Auteur prolifique de nouvelles, romans, pièces de théâtre, poèmes et essais, il est considéré comme l’un des fondateurs de la fantasy moderne.

Traducteur : Denis Blaizot

Titre français : Les trois blagues infernales

Titre original : The three infernal jokes(1915)

Éditeur : Gloubik éditions

Année de parution : 2021 2021

Quatrième de couverture :

Un homme, victime d’un trait de caractère qui l’ennuie, se retrouve à l’échanger contre trois blagues à mourir de rire. Quel intérêt d’être en possession de blague à mourir de rire si on ne s’en sert pas ? Autant en profiter. Mais voilà, c’est un marché avec le diable.

La traduction a été réalisée à partir de la copie numérique du N°1 de Avon Fantasy Reader paru en 1947 1947 .

Ebooks gratuits
Des Epub et Pdf faits avec soin pour vous faire redécouvrir des œuvres anciennes tombées dans le domaine public.

Mon avis : Cette nouvelle est tout à fait dans le ton de certains contes étranges du recueil « Encore un whiskey, Mr Jorkens ? » Elle est très proche par l’humour de certaines nouvelles de Jean Ray Jean Ray Raymond Marie de Kremer, principalement connu par ces deux pseudonymes, est un auteur très prolifique. Il aurait rédigeait près de 15000 textes sous une trentaine de pseudo. Aussi cette page n’a aucune prétention à l’exhaustivité. Simplement, permettre de trouver facilement dans quel recueil l’une ou l’autre de ces nouvelles a été publiée en français sous les noms de John Flanders ou de Jean Ray. . Le héros, malheureux, fait un marché, plus ou moins volontaire, avec le diable. S’en suivent des mésaventures qui oblige le héros à vivre caché et encore plus malheureux qu’avant.

Cette nouvelles est-elle réellement moins bonne que les histoires racontée par Jorkens ? ou serais-je déçu en relisant Encore un whiskey, Mr Jorkens ? Mais attention, quand j’écris moins bonne je ne dis pas qu’elle est médiocre. Simplement que je lui trouve moins de subtilité qu’à certains autres textes de Dunsany. Il y a plus autres nouvelles de Dunsany dans Avon Fantasy Reader qui me sont inconnues. Je vais donc entreprendre leur traduction et me faire une meilleure idée de mon ressenti en 2021 2021 des œuvres cet écrivain irlandais.

Pour vous faire votre propre opinion, lisez donc la traduction que j’en ai faite :