Accueil > Polars, Thrillers et romans noirs > Peter Cheyney : À toi de faire, ma mignonne

Peter Cheyney : À toi de faire, ma mignonne

mercredi 19 janvier 2022, par Denis Blaizot

À toi de faire, ma mignonne

Auteur : Peter Cheyney Peter Cheyney Peter Cheyney (Londres, 22 février 1896 — Londres, 26 juin 1951) est un auteur britannique de romans policiers et de romans d’espionnage. Il est le créateur des personnages de Slim Callaghan et Lemmy Caution, ce dernier popularisé au cinéma par l’acteur Eddie Constantine.

Acteur de théâtre sous le nom d’Hector Stuart, Cheyney utilise également les noms de plume d’Harold Brust et de Lyn Southney.

Titre français : À toi de faire, ma mignonne

Titre original : Your deal, my lovely (1941 1941 )

Éditeur : Gallimard (Série noire Série Noire La collection Série Noire A été crée en 1945 avec un véritable démarrage en 1948. Depuis tous les grands noms du roman policier français et étranger y sont publiés. Limitée pendant de nombreuses années au format poche et à 250 pages, elle a longtemps accueilli des romans raccourcis pour l’occasion. Cette contrainte a été abandonnée il y a maintenant quelques années. - 1949 1949 )

Année de parution : 1962 1962

Quatrième de couverture :

Pendant la deuxième guerre, un ingénieur, Whitaker, qui vient d’établir les plans d’un avion à réaction, s’est fait enlever. C’est Lemmy Caution que l’on charge de le retrouver.
Cette fois, il mène son enquête sans se laisser prendre au charme de Carlette et de Montana, les belles mômes à la redresse que les bandits sèment sur sa route. Sa récompense sera de recevoir dans ses bras l’exquise, la splendide, la pure Gerlada...

Mon avis : Ce roman de Peter Cheyney Peter Cheyney Peter Cheyney (Londres, 22 février 1896 — Londres, 26 juin 1951) est un auteur britannique de romans policiers et de romans d’espionnage. Il est le créateur des personnages de Slim Callaghan et Lemmy Caution, ce dernier popularisé au cinéma par l’acteur Eddie Constantine.

Acteur de théâtre sous le nom d’Hector Stuart, Cheyney utilise également les noms de plume d’Harold Brust et de Lyn Southney.
a été publié pour la première fois en 1941 1941 , en pleine seconde guerre mondiale, et traduit par Maurice Duhamel en 1949 1949 . Et l’ancienneté de la traduction transparait. Mais ce n’est pas vraiment une critique. Juste un constat. Non. Ce qui m’a gèné le plus, c’est l’alccolisme exacerbé du héros. Ça en est invraisemblable. L’aventure de Lemmy Caution se déroule sur quelques jours à Londres et ses environs. Et dans ce lapse de temps, Caution s’enfile une moyenne de deux ou trois bouteilles de whisky par jour. Et il n’est pas le seul. À la première occasion — toutes les dix pages — il s’enfile quatre doigts de whisky... ou un verre à plein bord. :-) Et cela sans compter la soirée passée avec l’une des femmes. Là, il est question de plusieurs bouteilles. Mais cela ne l’empêche pas de remplir ses fonctions d’agent du FBI. Conduite, Baston, tir... tout lui réussi. Et en plus il n’a pas besoin de dormir, ou si peu. Les méchants sont méchants et bêtes. Les trois héroïnes sont très belles, chacune à sa façon. Et elle craquent toutes les trois pour l’agent alcoolique. Mais il faut dire que deux d’entre elles picolent autant que lui.

En bref : Mis à part cet alcoolisme, l’histoire est plaisante, pleine de rebondissements. L’alcool, les pépées, les bagarres, les meurtres, l’espionnage, tous les ingrédients sont là pour faire de ce roman un divertissement. Un roman à lire pour ne pas se prendre la tête. Rien d’intellectuel dans le comportement de nos différents protagonistes.

Ce roman a fait l’objet d’une adaptation cinématographique signée par Bernard Borderie, sorti en 1963 1963 , avec Eddy Constantine dans le rôle de Lemmy Caution.

Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict


Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio