Accueil > Science-fiction, Fantasy, Fantastique > Laurent Genefort : Les Peaux-épaisses

Laurent Genefort : Les Peaux-épaisses

lundi 22 février 2021, par Denis Blaizot

Auteur : Laurent Genefort Laurent Genefort Né en 1968, Laurent Genefort se consacre aux littératures de l’Imaginaire depuis l’âge de vingt ans. Il est alors le plus jeune auteur de la mythique collection « Anticipation » dans laquelle il écrira une vingtaine de romans. À son départ du Fleuve Noir, il inaugure le premier volet d’un livre-univers avec la parution d’Omale, considéré comme l’un des plus grands cycles de la science-fiction française. Plus récemment, il a publié Hordes, une trilogie de dark fantasy chez Bragelonne et participé à la création d’un jeu vidéo pour le compte d’Ubisoft. Avec le Sang des Immortels, il nous propose une fantastique réécriture de la quête du Graal, dans un univers riche et exotique qui n’est pas sans rappeler un certain Avatar.

Titre français : Les Peaux-épaisses

Éditeur : Critic

Année de parution : 2012 2012

ISBN : 979-10-90648-01-2

Quatrième de couverture :

Lark et Roko : deux mercenaires parmi les plus doués et les plus chers.
Le premier est un ancien peau-épaisse, un humain modifié pour résister aux conditions de travail dans l’espace. Après trente ans de métier, il décide de raccrocher et de rejoindre les siens.

Le second, formé par Lark, déteste les Peaux-Épaisses. Depuis une affaire qui a mal tourné, il les chasse pour revendre leurs peaux, véritables combinaisons spatiales vivantes. Quand on l’engage pour éliminer le clan de Lark, son chemin va à nouveau croiser celui de son ancien mentor.

Lark parviendra-t-il à retrouver et sauver son clan ? Et Roko assouvira-t-il enfin sa vengeance ? Une seule certitude : il y a des comptes à solder... d’un côté comme de l’autre.

Né en 1968 1968 , Laurent Genefort Laurent Genefort Né en 1968, Laurent Genefort se consacre aux littératures de l’Imaginaire depuis l’âge de vingt ans. Il est alors le plus jeune auteur de la mythique collection « Anticipation » dans laquelle il écrira une vingtaine de romans. À son départ du Fleuve Noir, il inaugure le premier volet d’un livre-univers avec la parution d’Omale, considéré comme l’un des plus grands cycles de la science-fiction française. Plus récemment, il a publié Hordes, une trilogie de dark fantasy chez Bragelonne et participé à la création d’un jeu vidéo pour le compte d’Ubisoft. Avec le Sang des Immortels, il nous propose une fantastique réécriture de la quête du Graal, dans un univers riche et exotique qui n’est pas sans rappeler un certain Avatar. se consacre aux littératures de l’Imaginaire depuis l’âge de vingt ans. Il est alors le plus jeune auteur de la mythique collection « Anticipation » dans laquelle il écrira une vingtaine de romans. À son départ du Fleuve Noir, il inaugure le premier volet d’un livre-univers avec la parution d’Omale, considéré comme l’un des plus grands cycles de la science-fiction française.

Plus récemment, il a publié Hordes, une trilogie de dark fantasy chez Bragelonne, et participé à la création d’un jeu vidéo pour le compte d’Ubisoft. Avec Les Peaux-Epaisses, il nous offre un space opera riche en action et en rebondissements.

Mon avis : Je n’ai découvert Laurent Genefort Laurent Genefort Né en 1968, Laurent Genefort se consacre aux littératures de l’Imaginaire depuis l’âge de vingt ans. Il est alors le plus jeune auteur de la mythique collection « Anticipation » dans laquelle il écrira une vingtaine de romans. À son départ du Fleuve Noir, il inaugure le premier volet d’un livre-univers avec la parution d’Omale, considéré comme l’un des plus grands cycles de la science-fiction française. Plus récemment, il a publié Hordes, une trilogie de dark fantasy chez Bragelonne et participé à la création d’un jeu vidéo pour le compte d’Ubisoft. Avec le Sang des Immortels, il nous propose une fantastique réécriture de la quête du Graal, dans un univers riche et exotique qui n’est pas sans rappeler un certain Avatar. que récemment avec sa trilogie Spire [1] . Et je n’ai pas été déçu. C’est pourquoi je m’attaque volontiers à la lecture de ses œuvres... sauf la fantasy. Là, je ne peux vraiment pas. Mais j’essaierai quand même. Donc à Noël, ma PAL se voit surchargée d’un « nouveau » titre de cet écrivain : Les peaux-épaisses. Nouveau pour pour moi, car l’exemplaire que j’ai entre les mains a été imprimé en 2012 2012 et fait partie de la troisième édition. Depuis il a été ajouté au catalogue Folio SF. Donc, si vous le ratez, vous le faites exprès. :-)

J’y ai retrouvé(Et hop, un petit coup de rétropédalage spatio-temporel !) avec plaisir l’univers des portes de Vangk, de la technologie des Yuwehs, des multimondiales, etc. Bon, d’accord ! C’est très bourrin et la trame n’est pas des plus complexes, voire très classique : Un mercenaire retourne auprès des siens après de nombreuses années d’errance. Et il a un grand ennemi : son meilleur élève qu’il a laissé pour mort lors d’un affrontement qui n’avait rien de personnel. Et il se prend d’amitié pour un autre estropié de la vie. Bref, rien que de très classique pour un roman d’action, qu’il soit space-op ou qu’il se déroule sur Terre lors d’un conflit armé dans lequel des mercenaires sont engagés. Qu’importe ! ce n’est pas une raison suffisante pour écrire, comme je l’ai lu sur je ne sais quel blog : La psychologie des personnages est absente... ou un truc dans ce goût-là. 1° j’ai envie de dire à ce lecteur insatisfait que, quand on veut de la psychologie des personnages, on choisi plus intelligemment ses lectures. 2° si elle était si absente, le héros, bourrin digne des meilleurs film de Bruce Willis ou Sylvester Stallone, ne dirait pas La peine de mort n’a jamais fait reculer aucun criminel, elle fournit seulement quelques satisfactions à ceux qui l’appliquent. Bon, d’accord, c’est sans doute la phrase la plus profonde que dise ce personnage. Mais la psychologie des personnages est là, cachée entre les lignes. Voilà ce que c’est de lire en diagonal. On rate des trucs... ; comme les coquilles :-)

En bref : Un très bon roman de SF (Space-Opera) plein de bruit et de fureur, mais où se cachent aussi quelques moments de calme et de réflexion. À lire.

Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio