Accueil > Mes auteurs favoris > William Hope Hodgson (1877 - 1918) > William Hope Hodgson : Intégrale des nouvelles 3

William Hope Hodgson : Intégrale des nouvelles 3

mardi 24 décembre 2019, par Denis Blaizot

Intégrale des nouvelles, tome 3
Éditions CODA — 2019

Auteur : William Hope Hodgson
Titre : Intégrale des nouvelles, tome 3
Éditeur : Coda
Année de parution : 2019 2019
Traductrice : Françoise Jackson
342 pages, 21x14,7
ISBN : 978-2-84967-148-1
Prix : 39 €

Quatrième de couverture :

Lovecraft a écrit à propos de William Hope Hdgson :
« C’est l’un des rares qui a capturé l’essence intime de l’étrange. Parmi les connaisseurs de la fiction fantastique, William Hope Hodgson William Hope Hodgson
  • 15 Novembre 1877 :Naissance à Blackmore End - Essex
  • 1885 : S’enfuit de son école pour devenir marin
  • 28 Août 1891 : Son père le fait admettre comme mousse dans la marine marchande
  • 1895 : Hodgson achève son apprentissage et entre pour deux ans dans une école d’officier de marine à Liverpool.
  • 28 mars 1898 : Il sauve le second de l’Eutrope. ce qui lui vaut la médaille de bronze de la Royal Humane Society.
  • Mars 1900 : Abandonne la vie de marin pour ouvrir une salle de culture physique à Blackburn.
  • 1901 : Parution de son premier article.
  • 1903 : Parution de plusieurs articles.
  • 1904 : Hodgson est obligé de fermé sa salle de sport. Il s’essaye à la fiction et publie sa première histoire : The Goddess of Death.
  • 1905 : Publication de A tropical Horror premier récit fantastique
  • 1913 : épouse Bessie Farnworth. Ils se marient à Londres le 26 février puis vont en lune de miel dans le sud de la France. Ils resteront à SANARY (Var) jusqu’à la fin 1914.
  • 1915 : Incorporation en tant qu’officier Artilleur (Il refuse d’aller dans la marine)
  • Juin 1916 : Victime d’une grave chute de cheval, il est retiré du service.
  • 18 mars 1917 : S’étant remis, Hodgson insiste pour être réincorporé.
    19 Avril 1918 : Mortellement blessé par un obus sur le Mont Kemmel. Sa dépouille repose dans le cimetière de Passchenaele (entre Ypres et Roulers)
mérite constamment une place élevée, car triomphant d’un style malheureusement ordinaire, il égale ici et là les plus grands maîtres par la suggestion ambigüe de mondes et d’êtres cachés sous la surface banale de la vie. Peu peuvent égaler sa description de forces innommables et d’entités monstrueuses à l’affût, à travers des signes ordinaires et des détails significatifs, comme sa façon de suggérer la sensation du monde des spectres et de l’anormal en l’associant à des régions ou des bâtiments. »

Voici l’intégrale de ses nouvelles regroupées dans l’ordre de leur publication.

Ce second volume comprend les nouvelles suivantes :

  • * sont, pour ce que j’en sais, inédits en français.
  • 1 désigne les nouvelles que l’on peut retrouver dans L’horreur tropicale
  • 2 désigne les nouvelles que l’on peut retrouver dans La chose dans les algues suivi de deux aventures de Carnacki
  • Aventure sur le promontoire (The Adventure of the Headland)2
  • L’Épave (The Derelict)2
  • La Fille aux yeux gris (The girl with the grey eyes) *
  • À la recherche du Graiken (The Finding of the Graiken) 1
  • Mary, ma Mary… (Kind, kind and gentle is She) *
  • Jack Grey, lieutenant (Second mate of the buster) *
  • L’île des pirates (The isle of the crossbones) *
  • Les cloches du Laughing Sally (The bells of the Laughing Sally) *
  • Le Vaisseau de pierre (The Stone Ship) 2
  • Contrebande de guerre (Contraband of war) *
  • Nous deux et Bully Dunkan (We two and Bully Dunkan) *
  • Les diamants voyageurs (The diamond spy) *
  • Fausse piste (The red hearing) *

Mon avis : Au risque de raccourcir ma critique, je ne vais pas recopier ici les passages des chroniques des tomes 1 et 2. <— merci d’insérer les passages de mes deux premières chroniques concernant la maquette et les coquilles. —> :-)

Parlons plutôt des nouvelles de William Hope Hodgson : les quatre déjà connues sont parmi les meilleures de cet écrivain. Je ne reviendrait pas plus dessus. C’est avec grand plaisir que je les ai relues. Passons aux autres. Ce ne sont pas toutes des aventures de mer. Certaines fantastiques et aquatiques, d’autres de simples aventures de mers, et l’une d’entre elles — La Fille aux yeux gris — une gentille petite histoire d’amour... enfin ! de flirt. Ah j’ai failli oublié Mary, ma Mary… qui est une histoire de guerre ; le personnage principal mourant en héros lors d’une bataille.

Encore une majorité d’épaves étranges et de trésors perdus. Mais aussi plusieurs aventures de contrebandes très amusantes faisant intervenir le Capitaine Gault [1]. Nous retrouvons aussi plusieurs histoires de marins aux prises avec un capitaine et des officiers violents.

En bref : À lire ! J’ai pris beaucoup de plaisirs à (re)découvrir ces nouvelles de Hodgson, et, si l’une d’entre elles n’a rien de fantastique, on y retrouve la « patte » de l’écrivain qui sait toujours donner une touche de mystère à l’histoire la plus anodine.

P.S. : Au vu du nombre de nouvelles listées sur la page anglaise de wikipédia, nous sommes en droit d’attendre encore deux ou trois volumes pour avoir enfin l’intégrale des nouvelles en français.

Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio


Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict

[1Personnage dont les aventures ont fait l’objet d’un volume complet