Accueil > Polar > Robert Bloch : Un serpent au Paradis

Robert Bloch : Un serpent au Paradis

Fayard Noir — 1982

dimanche 6 novembre 2016, par Denis Blaizot

JPEG - 394.3 ko
Un serpent au paradis
Robert Bloch
Fayard Noir n°22
1982

Titre original : There is a Serpent in Eden
Copyright orignal : 1979
Traduction : François Truchaud
275 pages.

Quatrième de couverture :

Warren ne s’était jamais senti aussi seul de toute sa vie. Il voulait mourir. Et il avait trouvé la solution.
Les autres ne regardaient pas. Il plongea la main dans sa poche, en ressortit la petite boule et la fit tomber dans son verre.
Alors les masques se retournèrent et regardèrent... vers la silhouette qui venait de surgir à l’entrée de la pièce. L’homme, immense, était vêtu d’un poncho. Il portait un masque, lui aussi, mais ce masque-ci était réel.
Ainsi que le revolver dans sa main.

Mon avis : Je n’en suis pas à mon coup d’essai avec Robert Bloch. Et s’il est célèbre pour avoir écrit le roman qui sert de base au film d’Hitchcock, Psychose, il est aussi très connu dans la sphère des amateurs des œuvres de Lovecraft. Mais ça c’est une autre histoire... je pense n’en avoir jamais lu.

Un serpent au Paradis ressort donc du genre policier. Mais un roman policier très particulier. En effet, il n’est pas fréquent de trouver dans cette catégorie des romans qui accordent plus de place à la psychologie des personnages qu’à l’intrigue. L’action est réellement engagée à la page 245 et on peut considérer qu’on a à faire à un épilogue à partir de la page 260.

Vous comprenez qu’avec un tel découpage, les amateurs d’action vont être déçus. Moi qui n’aime pas les mise en place trop longues, j’ai été tenté d’arrêter ma lecture bien avant la fin. Mais les personnages eux-mêmes sont intrigants et je n’ai eu qu’une envie : lire la fin.

En bref : C’est du Robert Bloch donc c’est bien écrit et agréable à lire. Mais, en toute franchise, ce n’est pas un bon roman policier. Les personnages sont intéressants, leurs états d’âmes et leurs relations interpersonnels bien racontées. Mais je suis déçu : ce n’est pas ce que j’attendais.

PNG - 13 ko

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict