Accueil > Bande dessinée > Le donjon de Naheulbeuk > Le donjon de Naheulbeuk, tome 14 : Cinqième saison, partie 1

Le donjon de Naheulbeuk, tome 14 : Cinqième saison, partie 1

samedi 17 mai 2014, par Denis Blaizot

JPEG - 57.7 ko

Éditions Clair de Lune (Sortilèges) - 48 pages - Sortie : 24 Avril 2014

Quatrième de couverture :

Après avoir vécu l’apocalypse dans le stade de Glargh, nos aventuriers fatigués et dépeignés constatent que l’Elfe est devenue reine de sa communauté ! C’en est trop pour le Nain. Difficile à présent d’envisager l’aventure avec une personne de la cour qui coiffe des poneys ! Mais c’est la guerre à Folonariel, et on apprend bientôt que c’est la guerre un peu partout, sans qu’aucune des parties impliquées ne revendique la moindre querelle. Des barbares, des humains, des elfes de toutes espèces, des semi-hommes et des ogres se trouvent mêlés à cette sarabande de violence, au cœur d’un mystère qui plonge la Terre de Fangh dans le désarroi et la pénurie de saucisses. Notre compagnie, désormais de niveau quatre, n’a d’autre choix que d’accepter son nouveau rang d’escorte royale, avec le vague espoir de pouvoir gagner de pièces d’or sans risquer sa peau.
C’est alors que le destin, se présentant sous la forme d’un prédicateur hystérique, leur annonce que les défis sont toujours au rendez-vous, et que même les dieux s’intéressent à eux..

Mon avis : Quatorzième volume de la série. Avec toujours les mêmes scénariste, dessinatrice et coloriste. Vous pensez bien qu’il devient difficile de trouver des remarques originales à faire sur cette BD.

Le scénario est toujours autant décalé, avec des clins-d’œil à plein de petites choses. Nous avons le droit à un sort de nettoyage des sols qui porte le doux nom de Solcarlus — ça rappellera des souvenirs aux amateurs de pub télévisuelles ; un prédicateur qui nous parle de la flamme Doudoune — si si, il a osé. L’illustratrice aussi c’est lâchée avec des petits trucs qui traînent dans les coins. C’est que vous découvrirez les mésaventures d’une mouche, les acrobaties du gnome des forêts, etc.

En bref : un vrai régal que je ne saurai que vous conseiller. J’attends la suite avec impatience comme d’habitude.

Petite précision : il en existe une édition série limitée.

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict
CITRIQ