Accueil > Science-fiction, Fantasy, Fantastique > Francis Carsac : Les mains propres

Francis Carsac : Les mains propres

dimanche 3 novembre 2013, par Denis Blaizot

JPEG - 141.7 ko

Cette chronique est à la fois l’occasion de parler de cet écrivain français et d’une des nouvelles en particulier. Je l’ai découvert un après-midi de 1999 ou 2000 quand, rentrant du boulot, je me suis arrêté à l’étal d’un marchand ambulant installé sur le trottoir devant le parc Montsouris. C’est ainsi que j’ai pu acheter un prix sympa les deux tomes de ses œuvres complètes.

Quatrième de couverture de l’intégrale : François Bordes est né le 30 décembre 1919 à Rives (Lot-et-Garonne). Francis Carsac, son double, est né -où plutôt s’est révélé — un soir de l’hiver 1943-44 à Belvès (Dordogne), période durant laquelle il écrit les deux premiers tiers de Sur un monde stérile.

La lecture de la guerre du feu sera à l’origine de sa double passion pour la préhistoire et la science-fiction. Cette passion pour la préhistoire le pousse à entreprendre des études de sciences naturelles et de biologie qui vont le mener à une brillante carrière scientifique. En 1952, il est nommée maître de conférences en préhistoire à la Faculté des Sciences de Bordeaux et directeur des Antiquités préhistoriques d’Aquitaine. Son laboratoire, l’Institut du Quaternaire, comptera plus de trente chercheurs permanents. Sa bibliographie scientifique comprend plus de deux cents titres de la géologie au quaternaire et de la préhistoire paléolithique.
Son œuvre de science-fiction comprend sept romans, ainsi que la traduction d’un roman de Poul Anderson.
L’intégralité de ces textes, agrémentés de préfaces de Georges Bordes (alias Georges Carsac), est publiée en deux tomes dans notre collection Volumes.

Mon avis sur Les mains propres :
Cette nouvelle est un prologue à La vermine du lion, mais, contrairement à ce que j’ai pu subir par ailleurs (Pierre Bordage : Le pacte entre autre), elle peut se lire indépendamment du roman. Le lecteur n’a pas l’impression de devoir lire le roman pour profiter pleinement de cet instant de lecture.

On est en plein Planet-Opera. Francis Carsac aborde dans cette nouvelle un thème cher à Mike Resnick : la prise de contact entre deux cultures totalement différentes et les conséquences qui en découlent. Reproduira-t-on — si l’occasion nous est offerte — le même schéma qu’en Afrique, en Amérique ou en Asie ? Notre arrivée sur ces mondes habités par une population indigène aboutira-t-elle à la destruction de sa culture et pourra-t-on aller à leur rencontre sans y laisser des « plumes ». En un mot : pourrons-nous garder les mains propres ?

De cet écrivain, j’ai lu et apprécié ... toute son œuvre.

Liste de ses œuvres de fiction :

  • Les Robinsons du Cosmos (Roman)
  • Ceux de nulle part (Roman)
  • Ce monde est nôtre (Roman)
  • Sur un monde stérile (Roman)
  • Terre en fuite (Roman)
  • Pour patrie, l’espace (Roman)
  • Dans les montagnes du destin (Nouvelle)
  • Les Mains propres (Nouvelle)
  • La Vermine du lion (Roman)

Nouvelles et textes divers

  • Tâches de rouilles
  • Hachures
  • Genèse
  • L’Homme qui parlait aux Martiens
  • Sables morts
  • Jacques BERGIER & Francis CARSAC, La Revanche des Martiens
  • Quelle aubaine pour un anthropologue !
  • Le Baiser de la vie
  • Les Pauvres gens
  • Premier empire
  • La Voix du loup
  • Une fenêtre sur le passé
  • L’Ancêtre
  • Le Dieu qui vient avec le vent
  • Tant on s’ennuie en utopie
  • L’Homme qui voulut être Dieu
  • Celui qui vint de la grande eau
  • Poul ANDERSON, Souvenir lointain (The long remembering), trad. Francis CARSAC
  • Préface à la guerre du feu
  • Science fiction et préhistoire (Essai)
  • Entretien avec Francis Carsac
JPEG - 14.9 ko
Challenge « Je lis des nouvelles et des novellas »
Ce challenge a couru du 12/12/12 au 11/12/13

JPEG - 78.1 ko
Ceux de nulle part
Éditions NéO
1988