Accueil > Science-fiction, Fantasy, Fantastique > Le livre d’or de Clifford D. Simak

Le livre d’or de Clifford D. Simak

dimanche 3 novembre 2013, par Denis Blaizot

JPEG - 21.8 ko
Clifford D. Simak

Édité par Presses Pocket (1985)

Présentation de l’auteur (couverture de derrière) : L’ouvrier agricole tchèque épousa la fille du fermier : c’est ainsi que Clifford D. Simak naquit en 1904, dans un petit village nommé Millville, qui allait devenir le cadre de beaucoup de ses récits. Doyen de la S.F. américaine, il délivre depuis plus d’un demi-siècle un message simple et fort : amour de la nature, tendresse pour les animaux et pour toutes formes de vie, si différentes soient-elles (des robots aux lutins, des extraterrestres aux abstractions symbiotiques). Plus préoccupé de morale que de technologie, il chante le monde ancien que nous avons perdu, la tolérance, la sérénité automnale, les étrangers qui promènent sur nous un autre regard, affirment leur droit à la différence et vous inspirent le désir de vivre en paix avec eux. Peu importe la mort des individus et même des espèces ; ce qui compte, c’est la chaîne de la vie qui est partout.

Ce volume contient :

  • Le créateur
  • Courtoisie
  • L’immigrant
  • Mondes sans fin
  • Steve et les mi-êtres
  • Le dernier gentleman
  • L’épidémie
  • L’ordinateur qui aimait les étoiles

Mon avis : Je ne sais plus vraiment par quel roman j’ai découvert cet excellent auteur de science-Fiction. Par contre, je suis certain d’avoir vu de nombreuses fois sur les étales des bouquinistes Demain les chiens dont beaucoup s’accordent à dire que c’est le chef-d’œuvre de Simak. Prémonition ? Peut-être, mais je ne l’ai acheté que récemment après avoir empilé près d’une quinzaine de volumes ; mais pas tous lus, malheureusement. Si j’avais commencé par ce prétendu chef-d’œuvre, j’aurais arrêté là ma découverte d’un grand écrivain. Cette déception ne se présentant qu’à ma dixième lecture, je vais pouvoir aujourd’hui vous dire beaucoup de bien du Livre d’or présenté par Daniel Riche et publié pour la première fois en 1985.

En fait non, je ne vais pas dire beaucoup de bien du lire d’or. J’en suis même arrivé à la conclusion qu’il allait me falloir relire un des romans de Simak lus il y a de nombreuses années - quand j’étais étudiant - pour vérifier si mes goûts littéraires ont changé ou si l’œuvre de cet écrivain est à double facette. Ce fameux livre d’or contient huit nouvelles. Les thèmes de certaines m’ont plu d’autres moins. Et dans l’ensemble elles sont marquées par leur âge. Le record allant très certainement à Steve et les mi-êtres que je classerai « littérature jeunesse » des années 50’s... quoique non... 40’s. Les trois dernières, plus récentes, relèvent le niveau, mais quelle lenteur !!! Ce volume ne me décourage pas de lire cet écrivain, mais je ne le trouve pas non plus très enthousiasmant. À confirmer, donc, dans un prochain essai.

De cet écrivain j’ai aussi lu et apprécié :

  • La planète de Shakespeare
  • Le dernier cimetière
  • Le pèlerinage enchanté
  • Le principe du loup-garou
  • À pied, à cheval et en fusée
  • L’empire des esprits
  • La confrérie du talisman
  • Les épaves de Tycho
  • Eux qui marchent comme les hommes (autre titre : Une certaine odeur)
  • Demain les chiens

Et dans ma PAL :

  • Eterna
  • À chacun ses dieux
  • Une chasse dangereuse
  • Au carrefour des étoiles
  • Au pays du mal
  • Le pêcheur
PNG - 13 ko

JPEG - 14.9 ko
Challenge « Je lis des nouvelles et des novellas »
Ce challenge a couru du 12/12/12 au 11/12/13

PNG - 2.7 ko
Retrouvez d’autres chroniques sur Citriq

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict