Accueil > Polars, Thrillers et romans noirs > Robert Barr : L’affaire de Pegram

Robert Barr : L’affaire de Pegram

mercredi 16 mars 2022, par Denis Blaizot

Auteur : Robert Barr, alias Luke Sharp

Titre français : L’affaire de Pegram

Titre original : Detective stories gone wrong. The adventures of Sherlaw Kombs

Illustré par George Hutchinson

Éditeur : Gloubik

Année de parution : 2022 2022

Quatrième de couverture :

The Great Pegram Mystery est un pastiche écrit par Luke Sharp (alias Robert
Barr) publié dans le magazine The Idler en mai 1892 1892 (p. 413 à 424).

L’histoire était initialement intitulée Detective Stories Gone Wrong : The Adventures
of Sherlaw Kombs
lorsqu’elle est apparue dans le numéro de mai 1892 1892 de The Idler. Elle a été réimprimée en volume deux ans plus tard sous le titre The Great Pegram Mystery.

Sa première publication en français date du 09 novembre 1902 1902 dans Les Annales politiques et littéraires.

Mon avis : Un pastiche d’une aventure de Sherlock Holmes ! Pouvais-je passer à côté ? Certainement pas. Je me suis donc précipité dessus pour la dévorer. Et bien m’en a prit. Cette nouvelle est excellente.

Si comme moi, vous avez toujours trouvé que les déductions de Holmes allaient toujours au delà de tout ce qu’un humain normal pouvait espérer obtenir dans une enquête de police, même en ayant des capacités d’observation et de déduction hors du commun, vous allez être servi.

On retrouve dans cette nouvelle les capacité hors norme de Holmes, le côté un peu cruche de Watson, etc. Mais là le grand détective tire des conclusions erronées de toutes ses observations. Ce qui ne l’empêche pas de résoudre l’affaire.

En bref : Je ne vous en dévoilerai pas plus pour ne pas gâcher le plaisir de ceux qui voudraient la lire. Et justement, pour la lire, rien de plus simple : téléchargez les pdf

À noter : La petite introduction publiée en tête de cette nouvelle dans Les Annales.

Nous offrons aujourd’hui à nos lecteurs une très curieuse nouvelle, œuvre de M. Robert Barr, un jeune écrivain anglais qui commence à avoir beaucoup de succès chez nos voisins d’outre-Manche. Ce conte, d’une piquante saveur humoristique bien anglo-saxonne, emprunte, aux nombreux assassinats et aux aventures policières dont tous les journaux sont remplis depuis quelque temps, un intérêt particulier. Il a été traduit, avec un rare bonheur, par un de nos collaborateurs, M. Sévrette.
J’aime beaucoup le jeune écrivain. Robert Barr était né le 16 septembre 1849 1849 . Il avait donc déjà 53 ans quand cette nouvelle est parue dans cet hebdo français.