Accueil > Science-fiction, Fantasy, Fantastique > Eric Brown : Simulacres martiens

Eric Brown : Simulacres martiens

mardi 1er février 2022, par Denis Blaizot

Auteur : Eric Brown Eric Brown Né en 1960 à Haworth, dans le Yorkshire, Eric Brown appartient à cette vague de jeunes talents révélés dans les pages du magazine britannique Interzone au tournant des années 90 — à l’image de Stephen Baxter, Alastair Reynolds ou encore Greg Egan. S’il a publié une vingtaine de romans et près de cent trente nouvelles, seuls deux de ses recueils ont été traduits en France, dont, en 2018, le fix-up Les Ferrailleurs du cosmos, hommage à la SF de l’âge d’or aux éditions du Bélial’.

Titre français : Simulacres martiens

Titre original : The Martian Simulacra : A Sherlock Holmes Mystery, (2018 2018 )

Éditeur : Le Bélial (Coll. Une heure lumière)

Année de parution : 2022 2022

ISBN : 978-2-84344-993-2

Prix : 9,90€

130 pages

Existe en version numérique

Quatrième de couverture :

Londres, 1907 1907 . Dix ans après la reddition terrienne.

Alors que l’humanité vit sous la férule de ses conquérants, Gruvlax-Xenxa-Schmee, vice-ambassadeur de Mars en Grande-Bretagne, vient frapper à la porte du 221b, Baker Street. Il faut dire que l’affaire est d’importance, et quand les maîtres de la Terre vous réclament, se dérober n’est pas une option. Ainsi le docteur Watson et le plus célèbre des enquêteurs humains, Sherlock Holmes, se trouvent-ils propulsés au sein d’une enquête épineuse, dans les méandres désertiques de la Planète Rouge, avec pour compagnon nul autre que l’impétueux professeur Challenger. Leur mission ? Résoudre une énigme improbable et assurer la paix entre les mondes. À moins qu’un terrifiant secret ne se dissimule derrière les intentions prétendument louables des nouveaux seigneurs de la Terre. Car après tout, sur Mars, les apparences peuvent s’avérer trompeuses…

« Un voyage aventureux, truculent et rocambolesque. »
Locus

Mon avis : Je suis à la fois satisfait et déçu de cette lecture.

Satisfait car, comme je m’y attendais, c’est très bien écrit. Et, après cette lecture, je continue à m’étonner que Eric Brown Eric Brown Né en 1960 à Haworth, dans le Yorkshire, Eric Brown appartient à cette vague de jeunes talents révélés dans les pages du magazine britannique Interzone au tournant des années 90 — à l’image de Stephen Baxter, Alastair Reynolds ou encore Greg Egan. S’il a publié une vingtaine de romans et près de cent trente nouvelles, seuls deux de ses recueils ont été traduits en France, dont, en 2018, le fix-up Les Ferrailleurs du cosmos, hommage à la SF de l’âge d’or aux éditions du Bélial’. n’est pas été plus traduit en français. Satisfait également par la maquette. Mais cette fois-ci, j’ai trouvé des coquilles peu nombreuses mais flagrantes. Satisfait aussi par l’idée exploitée. Faire une suite à la bien connue Guerre des mondes de Wells. Les Martiens sont de retour sur Terre pour en faire un protectorat de leur planète. Ils apportent aux humains leurs savoirs techniques et scientifiques (principalement) qui ont quelques longueurs d’avance sur nous, pauvres terriens. Mais il semble qu’ils jouent double jeu. Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas gâcher votre plaisir si vous décidez de lire ce texte qui mérite votre attention.

Déçu parce que je n’ai pas vraiment compris pourquoi l’auteur à choisi le personnage de Sherlock Holmes comme personnage centrale et le Dr Watson comme narrateur. En effet, le gros de l’action est mené par d’autres personnages dont Freya Hadfield-Bell qui est en fait la véritable héroïne de cette novella. Brown aurait pu envoyer sur Mars n’importe qui d’autres. Holmes et Watson ne sont que victimes des circonstances et les célèbres capacités de du Détective anglais ne sont pas du tout exploitées.

Pour le reste, c’est une frustration qu’une déception. À quand la suite ? Car en fait, il ne peut s’agir un one-shot... comme disent les gens bien :-) Ce ne peut être que le préquel d’un roman ou d’une série. L’histoire racontée ici est clairement la première étape d’une nouvelle guerre des mondes.

En bref : J’ai beaucoup aimé et j’aimerais tant qu’il y ait une suite... disponible prochainement en français, merci. ;-)

Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict


Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio