Accueil > Chroniques diverses > Octave Uzanne : Les Zigzags d’un curieux

Octave Uzanne : Les Zigzags d’un curieux

samedi 2 novembre 2013, par Denis Blaizot

JPEG - 77.2 ko

À télécharger aux formats :

À lire également : La fin des livres (extrait de Contes pour les bibliophiles de Octave Uzanne & Albert Robida)

Les Zigzags d’un curieux, Causeries sur l’art des livres et la littérature d’art, a été publié en 1888 et est sensé ne pas avoir été réimprimé depuis. Ce volume de 282 pages - sans compter la liste des œuvres de l’auteur - regroupe huit textes de Octave Uzanne sur le monde du livre et des collectionneurs dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

Tous les articles sont intéressants pour celui qui, comme moi, se passionne pour l’histoire du livre, en particulier durant cette période culturellement tumultueuse de cette fin de siècle. Mais sans doute serez-vous tout particulièrement attiré par le premier chapitre Les écrivains, le public et la réclame. Vous y découvrirez que ce que nous reprochons au monde de l’édition et de la librairie de ce début de XXIe siècle ressemble étrangement à ce que vos aïeux de la fin du XIXe reprochaient à ce même monde ; à savoir, de chercher à reproduire le premier livre d’un genre jusqu’à l’écœurement du lecteur. De nous faire la promotion non de ce que nous voulons lire, mais de ce qu’ils veulent vendre. La réclame fait son entrée dans nos bibliothèques. Comment ! vous n’avez pas lu le dernier Untel ? Pourtant, il est à toute les étales. Qui, à par vous, ne l’a encore lu ? Vous ne le connaissais pas ? Mais il y en a des publicités partout ! (Ça, ça me rappelle le nouveau roman d’une certaine J.K.R. que les libraires exposent par piles monstrueuses qui rejoignent le plafond.)

Nous passons ensuite à une étude (misogyne ?) sur l’influence des grandes dames de France et d’ailleurs sur l’évolution du livre principalement au niveau de la reliure. Cette influence s’exerce jusque dans le contenu dans les illustrations font l’objet du chapitre suivant.

Je rejoins Octave Uzanne dans son analyse des œuvres posthumes et de leur publication. Ce qui amène l’article sur Honoré de Balzac.

Viennent ensuite trois articles sur les collectionneurs, les brocanteurs et toutes les malversations qui environnent ce monde étrange du livre rare et de l’autographe.

Je ne regrette vraiment pas le temps que j’ai consacré à ce livre pour le lire, le chroniquer et vous le mettre à disposition aux formats EPUB et PDF.

Bonne lecture.

PNG - 13 ko

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict