Accueil > Science-fiction, Fantasy, Fantastique > Fiction N°386 — mai 1987

Fiction N°386 — mai 1987

vendredi 17 juin 2016, par Denis Blaizot

JPEG - 640.1 ko
Fiction N°386
mai 1987

Sommaire :

  • Robert Holdstock : Thorn
  • Michael Shea : Le plein d’ordinaire
  • Michel Lamart : À corps perdu
  • Alan Boatman : Agua Morte
  • G. & M. Gutridge : Le serpent des neiges
  • Nancy Springer : Le garçon qui tressait les crinières
  • Edward F. Shaver : Jets de pierres

Plus, bien sûr, toutes les rubriques habituelles.

Mon avis : Voilà un volume qui me réconcilie, s’il y avait besoin, avec cette revue. Toutes les nouvelles sont bonnes, même si, comme on peut s’y attendre, toutes ne m’ont pas pas plu.

J’ai trouvé la nouvelle de Robert Holdstock, Thorn, trop longue à se mettre en place, mais c’est superbement raconté.

Le plein d’ordinaire, de Michael Shea est un petit bijou fantastique. J’ai tout simplement adoré cette nouvelle.

Michel Lamart nous singe avec À corps perdu un joli petit texte de SF sur les difficultés psychologique du voyage intersidéral. Très bon texte.

Agua Morte, de Alan Boatman, est en quelque sorte une reprise du thème de Dr Jekill et Mr Hyde. Mais ici, la drogue transformatrice n’est pas crée par un scientifique dans l’ombre de son laboratoire, mais découverte dans la pharmacopée d’une peuplade perdue au fond de la jungle. Encore un texte qui a su retenir mon attention. Je lui ai trouvé un petit côté Lucius Shepard tel qu’on peut le lire dans Kalimantan.

G. & M. Gutridge nous servent avec Le serpent des neiges une histoire de shamanisme chez les peuplades du Grand Nord à l’époque de leur rencontre avec les Européens. Bien écrit et intéressant sans plus.

Avec Le garçon qui tressait les crinières, Nancy Springer nous conte une histoire médiévale-fantastique que j’ai trouvé sans intérêt.

Edward F. Shaver : fait le choix avec Jets de pierres d’une histoire de Science-fiction. L’héroïne découvre, après des travaux sur le chant des baleines, que les chutes d’astéroïde destructrices se produisent sur Terre à intervalles réguliers et que le prochain pourrait se produire bientôt. L’idée est bonne mais j’ai trouvé la mise en place beaucoup trop longue.

En bref : Pour une fois, j’ai trouvé toutes les nouvelles de ce volume de Fiction bonnes même si elles n’ont pas toutes retenu mon attention. Je vais donc continuer à acquérir ces vieux volumes quand je les trouverai à un prix raisonnable.

PNG - 13 ko

JPEG - 36.9 ko