Accueil > Science-fiction, Fantasy, Fantastique > Charles Williams : La guerre du Graal

Charles Williams : La guerre du Graal

samedi 30 août 2014, par Denis Blaizot

Il ne faut pas confondre Charles Williams et Charles Williams. L’auteur de polars est américain, l’autre est anglais et a vécu de 1886 à 1945. Il a écrit sept romans dont un seul est disponible en français : La guerre du Graal (war in heaven) dont voici le texte de présentation en quatrième de couverture :

JPEG - 35.3 ko

Ce « thriller métaphysique », digne de Chesterton, est aussi la relation d’une quête symbolique du pouvoir spirituel, figuré par la Coupe sacrée, censée avoir recueilli le sang du Christ. Le Graal, que certains occultistes affirment avoir été taillé à partir d’une émeraude géante tombée du front de Lucifer, est l’enjeu d’une lutte terrible opposant les initiés blancs à la contre-initiation des mages noirs.
Charles Walter Stansby Williams qu’il ne faut pas confondre avec son homonyme, auteur entre autres de Fantasia chez les ploucs, est né à Londres en 1886 dans une famille originaire du Pays de Galles. T.S. Eliot qui fut son ami écrivit qu’il était « un homme capable à tout instant de vivre à la fois dans le monde matériel et dans un univers spirituel, un homme pour lequel ces deux mondes étaient également réels dans la mesure où ils n’en faisaient qu’un seul.

Mon avis : Je dois bien avouer que j’ai porté mon attention sur ce livre grâce au nom de l’auteur. En effet, admirateur des romans policiers de son homonyme. Heureusement, la quatrième de couverture lève le doute. Et c’est après avoir feuilleté le livre (ce qu’on ne peut pas faire en achetant par internet) que j’ai décidé de l’acheter et le lire. Bien m’en a pris, car nous avoir affaire là à de la bonne littérature. J’aurais été surpris du contraire après avoir lu dans la préface qu’il avait été ami de J.R.R. Tolkien et C.S. Lewis.

Ne comptez pas sur moi pour vous raconter l’histoire. Ce n’est pas dans mes habitudes et je ne compte pas en changer. Sachez seulement que l’étiquette de « Thriller métaphysique » lui va bien (même si je me serais personnellement contenté de parler de roman fantastique) Deux groupes qui s’opposent mais les membres ne se (re)connaissent pas forcément. Un objet mystique pris entre les deux. Des poursuites, des meurtres, bref : tout ce qu’il faut.

Je n’ai qu’un seul regret : avoir été enthousiasmé par la lecture d’un roman qui est le seul traduit en français sur un total de 7. Devrais-je les acheter en anglais et en faire la traduction moi-même ? Pourquoi pas. Mais ce ne sera pas pour maintenant.

PNG - 2.7 ko
Retrouvez d’autres chroniques sur Citriq

PNG - 13 ko

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict
  • Romans :
    • 1930 : War in Heaven (traduit en français : La Guerre du Graal, éd. Terrain Vague, 1989)
    • 1931 : Many Dimensions
    • 1931 : The Place of the Lion
    • 1932 : The Greater Trumps
    • 1933 : Shadows of Ecstasy
    • 1937 : Descent into Hell
    • 1945 : All Hallows’ Eve
  • Poésie
    • 1930 : Divorce
    • 1931 : Poems of Conformity
    • 1937 : Windows of Night
    • 1945 : Taliessin Through Logres