Accueil > Chroniques diverses > Françoise Benassis : La vallée aux crânes. Épisode 1 — Saison 1

Françoise Benassis : La vallée aux crânes. Épisode 1 — Saison 1

samedi 14 décembre 2013, par Denis Blaizot

JPEG - 208.1 ko

Éditions de La Bourdonnaye — 2013.
Gratuit — sans DRM.

Quatrième de couverture :


Gueule cousue, Image prend quand même la parole

SAISON 1 - Épisode 1

Image, le chien du maître berger Maestro Paolo. prend la parole et commence à nous raconter la terrible histoire de la Vallée aux crânes. Tout a débuté avant la guerre ...

LA VALLÉE AUX CRÂNES

Les choses ont mal tourné dans la vallée des Merveilles, à l’ estive de 1945. Que s’est-il passé. là haut. à cinq heures de marche du village d’en bas. entre la France et l’Italie, entre le refuge des Savants. le pas du Diable cl la caserne ?

La question se pose, en 1950, lorsque Image, le chien du maître berger Maestro Paolo, déterre des ossements humains et des crânes percés en leur sommet, disséminés le long du chemin de transhumance. Les souvenirs affluent dans l’esprit de chacun, et les sales secrets resurgissent comme les crânes percés. Maestro Paolo enquête auprès des bergers, plus têtus que des bourriques, plus muets que des morts. Justement, qui sont-ils, ces morts déterrés par les chiens ? Qui sont le ou les assassins, et pourquoi un lei carnage s’est-il produit ? Que savent le Père. la Mère. les jumeaux. Luigi et les autres ? Se pourrait-il que Maestro Paolo cache aussi quelque chose ?

Pourquoi la vallée des Merveilles est-elle devenue, par la folie des hommes, La Vallée aux crânes ?

Mon avis : Se serait mentir que de vous dire que j’ai choisi de lire ceci attiré par la couverture. Je la trouve très laide et elle m’aurait plutôt repoussé. Alors, comment j’ai découvert ce premier épisode de La vallée aux crânes ? Et Françoise Benassis par la même ? Tout simplement. Ma moitié m’a dit : "Je n’ai pas envie de m’inscrire sur un nouveau site pour télécharger ..., peux-tu regarder sur le site de la librairie Gallimard si ça y est ? Ça y été, je l’ai téléchargé. Une fois copié sur mon PC, quoi de plus tentant que d’y jeter un œil et de fil en aiguille lire ce premier chapitre pas très long.

J’ai plutôt apprécié même si ce n’est pas le genre de littérature que je pratique couramment. En effet, ce n’est ni du fantastique, ni de la fantasy, ni de la SF. Mais utiliser le chien de la maison comme narrateur est une bonne idée. Cela permet une vision plus rafraîchissante de ce milieu campagnard franco-italien de l’après-guerre (la seconde bien sûr). L’écriture est agréable et ce texte, relativement court, se lit sans effort. Maintenant, vais-je lire la suite ? Peut-être. Un deuxième épisode gratuit, s’il est disponible, m’insitera peut-être à lire la série. Mais je ne suis vraiment pas livre numérique. Ce qui risque fort de mettre un coup d’arrêt à cette découverte.

En bref : À lire, mais ne vous y trompez pas. Il ne s’agit pas de SFFF.

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict