Accueil > Science-fiction, Fantasy, Fantastique > Max-André Rayjean : L’Escale des Zulhs

Max-André Rayjean : L’Escale des Zulhs

vendredi 11 février 2022, par Denis Blaizot

Auteur : Max-André Rayjean
Titre français : L’Escale des Zulhs
Éditeur : Fleuve Noir (Coll. Anticipation - n°254)
Année de parution : 1954 1954

Quatrième de couverture :

Un cargo géant, contenant une cinquantaine de condamnés à l’exil Zulhs, échoue sur la Terre. Le commandant souhaite ne faire qu’une escale, le temps de renflouer les réserves en énergie du vaisseau, pour pouvoir rechercher une autre planète sans « indigènes », mais la Terre, encore peu développée est si belle que la révolte gronde bientôt parmi l’équipage...

Mon avis : Voilà un exemplaire de d’un livre de la collection Anticipation de fleuve Noir qui m’a fait de l’œil depuis les rayonnages de mon bouquiniste pendant de nombreuses semaines avant que je me décide à le sortir de là. La couverture qui m’amusait, un écrivain français très prolifique dans les années 50/60. il fallait bien que j’essaye. Surtout que le résumé m’intriguait.

Et l’histoire ? me direz-vous. Bah ! C’est un Fleuve noir Anticipation. Alors, il y a du bon et du mauvais du bon , car l’idée centrale d’un vaisseau extraterrestre qui est obligé de se poser sur Terre pour une escale technique avant le développement de la civilisation égyptienne est une bonne idée. Comment des hommes de l’âge de pierre auraient réagi à l’arrivée d’individus d’une civilisation technologique maîtrisant le voyage inter-stellaire ? Voilà une idée à développer. Mais là où je trouve que le bât blesse, c’est que Zulhs et humains réagissent plutôt comme on s’attend à voir réagir des individus de la France des années 60. J’ai plus eu l’impression de voir vivre des personnages de films comme les 400 coups de Truffaut que des héros d’aventures de science-fiction. Et sous cet angle, il est décevant car les personnages en deviennent prévisibles.

En bref : Si l’histoire est originale et le style plutôt bon, ce roman a trop vieilli pour me donner envie de lire autre chose de cet écrivain prolifique et toujours vivant (Hé oui ! 92 ans cette année.). Vous pouvez encore espérer lui faire signer une dédicace.

Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict