Accueil > Bande dessinée > Gabus & Reutimann : New Cherbourg Stories

Gabus & Reutimann : New Cherbourg Stories

Vol. 1 ép. 1/2

mercredi 22 août 2018, par Denis Blaizot

JPEG - 338 ko

Titre : New Cherbourg Stories
Auteurs : Pierre Gabus (scénariste) & Romuald Reutimann (dessinateur)
Première publication : en 14 jours dans le quotidien La presse de la Manche en août 2018  
Publication en volume : 16/08/2018   (à l’issu de la publication en feuilleton)
Éditeur : Blueman productions
ISBN : 978-2-9701261-0-2
Prix : 5 €

Résumé :

Un groupe de jeunes femmes découvre sur la plage de Queurqueville le cadavre d’un monstre marin. Mais à peine curieux, journalistes et enquêteurs sont-ils sur place que la dépouille leur est retirée pour disparaître dans les tréfonds de l’Arsenal. Deux mois plus tard, c’est tout un dossier sur le monstre et d’autres créatures marines qui est volé. Branlebas de combat pour les meilleurs agents du contre-espionnage de New-Cherbourg.

Mon avis : Il me semble que ce n’est pas la première bande-dessinée publiée ainsi dans ce quotidien. Mais l’évènement est tellement rare.. à moins que l’on ne tienne compte, bien sûr, de la présence journalière d’une petite bande de trois cases. Surtout, je note le type d’histoire. Je ne m’attendais pas du tout à du fantastique dans un journal dont le contenu habituel me laisse à penser que la rédaction considère que la moyenne d’âge de son lectorat est proche des 80 ans.

Même s’ils n’en sont pas leur coup d’essai, même si ce sont des auteurs locaux, je ne les connaissais pas et c’est une agréable découverte. L’histoire est bien menée, mais je suis resté sur ma faim. En effet ceci n’est que la première partie d’une histoire complète et ça se sent de trop. Pourquoi ce choix ? Mystère.Qui connait Cherbourg, reconnait bien un certain nombre de lieux : La mairie, l’avant-port, le roule et même son fort camouflé en hôtel de luxe. J’aurais simplement aimé des couleurs un peu plus vives.

En bref : Je veux la suite.

PNG - 13 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio