Accueil > Ebooks gratuits > Albert Bleunard : Toujours plus petits

Albert Bleunard : Toujours plus petits

mercredi 6 janvier 2016, par Denis Blaizot

En relevant les sommaires des numéros de La Science Illustrée de 1893 1893 , j’ai découvert ce roman d’Albert Bleunard Albert Bleunard Né le 19 septembre 1852, issu d’une famille d’universitaires, il fit, lui aussi, sa carrière dans l’enseignement ; Docteur ès sciences, Directeur de l’Institut municipal d’Angers de 1885 à 1905, il a été professeur de sciences physiques au Lycée d’Angers. Membre de la Société d’études scientifiques d’Angers dès son arrivée dans cette ville en 1883, il en est devenu vice-président en 1887 et le resta jusqu’en 1900.

Intéressé par toutes les branches des sciences, il avait toutefois une attirance plus particulière pour la chimie dont il explora le domaine dans le Laboratoire de Berthelot.

Parmi les travaux originaux qu’il publia dans les bulletins de la Société d’études scientifiques d’Angers, on peut citer ses Recherches sur les matières explosibles, sur les relations entre le poids atomique et la perméabilité pour les rayons X, sur les lois des combinaisons chimiques.

Il est par ailleurs l’auteur d’un très important travail sur l’Albert Bleunard (1852 - 1905) sur Gloubik Sciences pour plus d’informations.
.
J’ai déjà proposé ici même un autre roman de cet écrivain français : La Babylone électrique

Alors, j’ai entrepris de le lire et, comme à mon habitude, le proposer dans une version numérique dactylographiée et corrigée par mes soins. J’espère avoir enlever plus de fautes que d’en avoir ajouter. Dès que ce volume sera en ma possession , je me ferai un devoir de combler le manque qui ne doit excéder une colonne de la revue. Bonne lecture.

Mon avis : J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce texte à classer dans le merveilleux scientifique. L’idée est excellente, mais je ne vous la dévoilerais pas. Vous ne perdrez pas votre temps le lire. Effectivement, j’ai mis moins d’une journée pour le lire en en faisant une nouvelle composition et en y intégrant les scans des 27 illustrations. Il a en effet été publié durant l’intégralité du deuxième semestre 1893 1893 , et une image agrémentait chaque partie.