Accueil > Mes auteurs favoris > Dan Simmons

Dan Simmons

samedi 2 août 2014, par Denis Blaizot

Cycle d’Hyperion
JPEG - 34.4 ko
Hypérion
Ailleurs et Demain
Robert Laffont
1991



Titre original : Hyperion (1989)
Quatrième de couverture :
Au 28e siècle, sur la planète Hypérion, les dangers s’amoncellent. Celui de la guerre avec l’approche de la flottes des Extros en perpétuel conflit avec l’Hégémonie. Celui du gritche, figure mythologique et meurtrière que révère l’Église des Templiers. Celui de l’ouverture des Tombeaux du Temps qui dérivent de l’avenir vers le passé à la rencontre d’une imprévisible catastrophe.
Dans l’espoir de sauver Hypérion et d’accomplir leurs destins suspendus, sept pèlerins se dirigent ensemble vers le sanctuaire du gritche. Il y a le père Lenar Hoyt, prêtre catholique, qui a vu l’enfer ; le colonel Kassad, dit le Boucher de Bressia, à la recherche d’un rêve ; Martin Silenus, le poète, qui a connu la Vieille Terre et perdu les mots ; Brawne Lamia, la belle détective, qui a aimé un John Keats synthétique : le Consul qui a régné sur Hypérion ; Sol Weintraub, l’érudit, dont la fille perd des années ; et le templier Het Masteen, qui garde ses secrets.

Autant d’énigmes, autant d’histoires, qu’ils choisissent de conter avant d’affronter les labyrinthes d’Hypérion. Autant de styles différents.

JPEG - 41.8 ko
La chute d’Hypérion
Ailleurs et Demain
Robert Laffont
1992



Titre original : The fall of Hyperion (1990)
Quatrième de couverture :
Voici enfin La chute d’Hypérion, tant attendu, qui prolonge et conclut Hypérion.

Tous les secrets d’Hypérion seront dévoilés, toutes les énigmes résolues, dans un style à nouveau différent qui démontre une fois encore l’exceptionnel talent de Dan Simmons.
Vous saurez pourquoi les sept pèlerins se sont retrouvés sur la planète mystérieuse qui abrite les Tombeaux du Temps. Vous découvrirez les véritables ressorts de la guerre qui fait rage autour d’elle et qui menace d’embraser toute la galaxie humaine, tout le Retz.
Vous comprendrez le rôle unique du cybride de John Keats, le poète ressuscité, et celui du gritche.
Ici s’affrontent des dieux, créés par les humains ou descendant d’eux.

JPEG - 44.8 ko
Endymion
Ailleurs et Demain
Robert Laffont
1996



Titre original : Endymion (1995)
Quatrième de couverture :
Sur Hypérion, 274 ans après la rupture entre la civilisation humaine et les Intelligences Artificielles, une petite fille, Énée, surgit du labyrinthe du Sphinx. Elle est porteuse d’une prophétie qui en fait un enjeu de pouvoir.
Fille de Keats, le cybride issu des Machines, et de l’humaine Brawne Lamia, elle serait, aux yeux de l’Église devenue toute puissante, une créature des machines, et doit être neutralisée. Mais pour Martin Silenus, le très vieux poète des Cantos et l’un des héros d’Hypérion, Énée doit sauver l’humanité et retrouver la Vieille Terre.
Silenus charge donc Raul Endymion de Tenlever, au nez et à la barbe de la redoutable Garde Vaticane, vers une destination mystérieuse. Contre toute attente, il réussit. Sur l’ancien navire interstellaire du Consul, Énée, Endymion et l’androïde, A. Bettik, fuient le père capitaine de Soya lancé à leurs trousses.
Suivant le trajet de l’ancienne rivière Théthys qui, du temps des portes distrans, sillonnait l’hyperespace, ils traversent une série de mondes plus dangereux les uns que les autres.

JPEG - 157 ko
L’éveil d’Endymion
Ailleurs et Demain
Robert Laffont
1997



Titre original : The Rise of Endymion (1997)
Quatrième de couverture :
Toutes les énigmes trouveront leurs solutions, toutes les questions leurs réponses, tous les fils seront enfin noués. Mais seulement après qu’Énée, la fille prophète surgie du labyrinthe du sphinx sur la planète Hyperion, aura accompli son destin avec l’aide et l’amour de Raul Endymion. À travers mille dangers, à travers mille voyages, à travers mille mondes.

Cycle d’Ilium
JPEG - 64.8 ko
Ilium
Ailleurs et Demain
Robert Laffont
2004



Titre original : Ilium (2003)
Quatrième de couverture :
Ilium, c’est Troie. Troie, c’est la guerre chantée par Homère dans l’Iliade.
Mais le mont Olympe est situé sur Mars et les dieux qui l’habitent, conformes à l’imagerie antique, abusent des facilités quantiques en guise de pouvoirs surhumains. Quasiment immortels, ils se déplacent à travers le temps et l’espace. Leur spectacle favori, voire obsessionnel, demeure cette guerre qui se déroule sur Terre et dont aucun d’eux ne connaît l’issue.
Aucun sauf Zeus, évidemment.
Pour vérifier la conformité de la guerre réelle avec ce qu’en a conté Homère, les scholiastes, des érudits péchés à différents moments de l’histoire, sont dotés de pouvoirs secondaires non négligeables, ainsi celui d’emprunter l’identité d’un Grec ou d’un Troyen le temps de leur observation.
Hockenberry est l’un de ces scholiastes, ressuscité, extrait du xxe siècle et enrôlé contre son gré par Aphrodite en personne pour une mission secrète : faire triompher les Troyens, assassiner Athéné.
Pour leur part, les Moravecs, Intelligences Artificielles, qui vivent autour des planètes extérieures, commencent à s’inquiéter de la débauche de manipulations quantiques qui a pour source Mars. Elle menace le système solaire et peut-être l’univers tout entier. Ophu d’Io et Mahnmut sont envoyés y voir ce qu’il s’y passe. L’un ne jure que par Shakespeare, l’autre que par Proust.
Et sur Mars, de petits hommes verts érigent sans fin des statues géantes dans le style de celles de l’île de Pâques. Tandis que sur terre, les Derniers Hommes, au nombre exact de un million, jouent les sybarites décadents.

JPEG - 176.2 ko
Olympos
Ailleurs et Demain
Robert Laffont
2006



Titre original : Olympos (2005)
Quatrième de couverture :
Ilium chantait les exploits de la guerre de Troie, surveillée par le scholiaste Thomas Hockenberry pour le compte des posthumains divinisés qui habitent sur Mars le mont Olympos.
Depuis, les choses se sont corsées. Echappant au scénario d’Homère, Grecs et Troyens, Achille et Hector, se sont alliés pour vaincre les dieux et assiéger leur forteresse martienne. Ils profitent de la porte ouverte dans l’espace par les Moravecs, qui leur apportent un sérieux appui.
Mais la porte commence à se refermer...
Sur Terre, les Voynix, qui ont longtemps été les serviteurs des Derniers Hommes, ont soudain entrepris de les massacrer. Les Derniers Hommes, élevés dans la soie, vont devoir apprendre à se battre.
Ophu d’Io et Mahnmut sont envoyés sur Terre pour prévenir un cataclysme qui menace la planète depuis des millénaires, sous la forme d’un sous-marin doté de missiles à trous noirs.
Harman retrouvera-t-il Ada après un périple qui lui fera traverser la moitié de la Terre sous la conduite d’un Prospero qui n’est peut-être que le fantôme d’une Intelligence Artificielle ?

Mais pourquoi je ne l’ai pas gardé ?
JPEG - 97 ko
Les Fils des ténèbres
Albin Michel
1994



Titre original : Children of the night (1992)
Quatrième de couverture :
Quelques mois après la mort de Ceausescu, Kate Neuman, une brillante hématologiste américaine, se rend à Bucarest pour venir en aide aux orphelins atteints du sida. L’un d’eux, en particulier, la bouleverse. Alors que le diagnostic semble désespéré, Joshua guérit inexplicablement. Comme si son organisme détenait le moyen de lutter contre toutes les déficiences immunitaires.
Mais Joshua est l’héritier d’une famille mystérieuse dont la férocité et la soif du Mal sont devenues légendaires. Depuis des siècles, son histoire est écrite en lettres de sang.
Et aujourd’hui, les fils des ténèbres feront tout pour retrouver l’enfant.

Dans ma bibliothèque en attente d’être lus
JPEG - 101.9 ko
L’amour, la mort
Albin Michel
1995



Titre original : Lovedeath (1993)
Quatrième de couverture :
Explorateur de la face cachée des passions humaines, Dan Simmons pourrait être notre Edgar Poe. Des histoires extraordinaires, la modernité en plus. Avec une forte prédilection pour les situations limites, la révélation des fantasmes les plus sombres, les plus crus et les plus excitants de notre société contemporaine.
Peu d’écrivains possèdent aujourd’hui cette énergie narrative qui, entre érotisme, horreur et humour noir, fait de L’Amour, la Mort l’une des plus belles réussites de la fiction moderne.
Ce volume contient :

  1. Le Lit de l’entropie à minuit (Entropy’s Bed at Midnight)
  2. Mourir à Bangkok (Dying in Bangkok / Death in Bangkok)
  3. Coucher avec des femmes dentues (Sleeping with Teeth Women)
  4. Flash-Back (Flashback)
  5. Le Grand Amant (The Great Lover)
JPEG - 101.8 ko
Les Feux de l’Eden
Albin Michel
1996



Titre original : Fires of Eden (1994)
Quatrième de couverture :
Hawaï. De tous temps, les sorciers ont invoqué les divinités souterraines pour chasser l’homme blanc de l’archipel. En vain. Le spectacle des volcans, la beauté des îles ont attiré touristes, et hommes d’affaires peu scrupuleux. Mais aujourd’hui, les puissances surnaturelles se déchaînent. Tandis que le ciel se noircit de fumées mortelles, des corps démembrés sont retrouvés, et les coulées de magma en fusion menacent un luxueux complexe hôtelier.
En 1866, les dieux avaient été refoulés avec l’aide de la déesse Pele. A présent, rien ne semble pouvoir contenir les laves de l’enfer qui bouillonnent dans le ventre de la Terre.
Dans un décor de paradis, Dan Simmons déchaîne l’apocalypse. Après Nuit d’été et Les Fils des ténèbres, Les Feux de l’Eden embrase et réactive des rivalités qu’on croyait endormies. Un roman que Stephen King lui-même aurait pu écrire, entre mythe, cauchemar et vision de terreur, au plus profond de l’âme humaine, là où l’imaginaire se mêle au réel pour nous saisir d’un troublant effroi.

JPEG - 117.2 ko
Nuit d’été
Albin Michel
1993



Titre original : Summer of Night (1991)
Quatrième de couverture :

« Un des meilleurs thrillers
de ces cinq dernières années.
Nuit d’été fait partie de ces romans rares
qu’il faut absolument lire.
Un été ensorcelé dans l’Illinois
des années 60, l’affrontement
d’une bande de collégiens
et d’une puissance monstrueuse,
une histoire terrifiante au-delà de tout...
[Après Hypérion et La Chute d’Hypérion]
je suis subjugué par le talent
de Dan Simmons. »

Stephen King
JPEG - 49.6 ko
Les Chiens de l’hiver
Les éditions du Rocher
2003



Titre original : A Winter Haunting (2002)
Quatrième de couverture :
Professeur de littérature anglaise à l’université du Montana, Dale Stewart est aussi l’auteur d’une série de romans à succès : Jim Bridger, le roi de la montagne. Mais Dale se trouve aujourd’hui à un tournant crucial de sa vie : dépressif et suicidaire, il a vu sa femme puis sa jeune maîtresse le quitter, et va probablement perdre son emploi. Il éprouve alors le besoin de retourner dans l’Illinois, sur les lieux de son enfance, pour écrire un roman « sérieux » mettant en scène la bande de gamins dont il faisait partie à l’époque.
Mais à peine arrivé, Dale est victime d’une succession de faits bizarres. La maison qu’il a louée — celle de son défunt ami Duane, un garçon surdoué mort à onze ans déchiqueté par une moissonneuse-batteuse — lui paraît hantée. Des chiens noirs démoniaques rôdent autour de la maison et il reçoit sur son ordinateur de mystérieux messages en vieil anglais. Perdu entre la réalité et ses hallucinations, Dale va voir resurgir l’horreur...