Accueil > Bande dessinée > Pierre-Henry Gomont : La fuite du cerveau

Pierre-Henry Gomont : La fuite du cerveau

vendredi 18 septembre 2020, par Denis Blaizot

Auteur : Pierre-Henry Gomont

Titre français : La fuite du cerveau

Éditeur : Dargaud

Année de parution : 2020

ISBN : 9782505083603

Quatrième de couverture :

Le 18 avril 1955, Albert Einstein passe de vie à trépas. Pour la science, c’est une perte terrible. Pour Thomas Stolz, médecin chargé de l’autopsie, c’est une chance inouïe. Il subtilise le cerveau du savant afin de l’étudier. S’il perce ses mystères, il connaîtra la gloire...

Le problème, c’est que le corps d’Einstein le suit !

Privé de cerveau, Albert continue à bouger, à marcher, à parler. La perspective de comprendre le fonctionnement de ses neurones l’excite au plus haut point. « Formidable ! On va faire ça ensemble, tous les deux ! », dit-il à Stolz.

Reste à trouver un laboratoire à l’abri des regards. Ce qui n’a rien d’évident quand on a le FBI aux trousses...

Après le succès de Pereira Prétend et de Malaterre, Pierre-Henry Gomont change de registre. Il nous entraîne dans un road movie échevelé et drolatique, inspiré par la véritable destinée du cerveau d’Einstein. Menée tambour battant, cette histoire rocambolesque et burlesque, servie par un dessin épris de liberté, est aussi une réflexion passionnante sur la complexité de l’âme humaine.

Mon avis : Encore une fois agréablement surpris d’être contacté par un membre de l’équipe de Babelio, j’ai découvert ce titre à cette occasion. Couverture Sympa, roman graphique (ce n’est pas dans mes habitudes), une histoire quelque peu loufoque... Allez ! Banco. Je prends.

Ce n’est qu’après avoir répondu oui, que j’ai eu l’ide de profiter de la possibilité de lire un extrait. D’accord, il y a des sujets plus importants pour lesquels certains disent avant d’essayer...

Bon, quelques jours plus tard, une grande enveloppe cartonnée dans ma boite. Et me voilà en possession d’un superbe livre relié de grand format. Déjà, le livre à peine sorti de l’emballage, j’étais enthousiaste. La couverture est vraiment superbe. Légèrement en relief avec de très belles couleurs. J’ouvre. Des pages de gardes couleurs vives. Une mise en page dynamique et attrayante. Des couleurs et un trait de crayon qui donnent envie de découvrir les autres œuvres de cet auteur.

Et que dire de l’histoire ? Pierre-Henry Gomont a bordé autour d’une histoire vraie : le retrait (le vol ?) du cerveau d’Albert Einstein lors de l’autopsie qui fut pratiquée quelques heures après sa mort. Après ça déraille un chouia. En effet, Albert se relève d’entre les mots pour suivre de plus près les recherches faites sur son cerveau. :-) S’ensuit des aventures rocambolesques : Recherchés par le FBI, malmenés par un savant fou au fin fond de la Pennsylvanie... nos héros manquent plus d’une fois d’être séparés, tués, blessés, et bien d’autres choses désagréables. Mais ils passent aussi de bon moments paisibles. Bref, on ne voit pas le temps passer en lisant ce roman graphique de presque 200 pages.

En bref : Je vous recommande sa lecture avec beaucoup de ferveur et je vais tenter de découvrir les autres œuvres de cet auteur.

Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict


Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio