Accueil > Science-fiction, Fantasy, Fantastique > Brian Stableford : Le seuil critique (Daedalus, tome 2)

Brian Stableford : Le seuil critique (Daedalus, tome 2)

samedi 2 novembre 2013, par Denis Blaizot

JPEG - 79.3 ko
Éditions Opta (Galaxie/bis) — 1986

Quatrième de couverture :

Jadis un navire avait quitté la Terre pour coloniser de nouveaux mondes. Il ne pouvait être question de la rappeler, ni même d’entrer en contact avec son équipage. Le destin de ces vaisseaux chargés d’ensemencer de nouvelles banlieues de l’humanité demeurait un mystère frustrant pour tous ceux qui étaient restés « à la maison ».
La mission du vaisseau-laboratoire « Dædalus » était de renouer avec les équipages dispersés dans la galaxie.

Mon avis : Il est important de signaler que, même si Le seuil critique est le deuxième volet d’une trilogie, l’organisation de celle-ci n’empêche nullement de commencer par le deuxième. En effet, nos héros voyagent de colonies en colonies pour vérifier leur évolution depuis leur création. Ce second roman commence donc par leur arrivée sur la planète Dendra pour se terminer sur leur départ. Ils sont sept à bord du Dædalus pour cette mission dont les objectifs sont multiples :

  1. Constater l’état de la colonie.
  2. Déterminer les causes d’échec s’il y a lieu
  3. Apporter des solutions permettant aux colons de repartir d’un meilleur.

Malgré quelques tensions, ce fut un succès sur Floria (L’énigme de Floria, Galaxie/bis N°115), va-t-il en être de même sur Dendra. Tous les membres d’équipages de cette expédition ne sont pas exploités et nous ne serez en contact qu’avec trois entre eux. Deux autres apparaissant pour aider, les deux derniers étant absents et tout juste cités. Les deux premiers tiers de ce roman font un peu compte-rendu d’exploration dans la forêt amazonienne, l’action ne se développant réellement que dans la dernière partie. Il est néanmoins très agréable à lire et je vous le recommande, surtout si, comme moi, vous le trouvez chez un bouquiniste ou dans un vide grenier à 2€.

Attention âmes sensibles ! Comme dans tous les volumes de la collection Galaxie/bis le nombre de coquilles est impressionnant. Cela va de la simple substitution de lettre au mot en double en passant par de véritables fautes de français comme l’expression « en tant que » écrite « en temps que ».

Le site de l’auteur

PNG - 13 ko

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict