Accueil > Bande dessinée > Fairy Quest, tome 1 : Les hors-la-loi

Fairy Quest, tome 1 : Les hors-la-loi

samedi 2 novembre 2013, par Denis Blaizot

JPEG - 104.2 ko

Scénario : Paul Jenkins
Dessin : Humberto Ramos
Couleur, design et lettrages : Leonardo Olea

Synopsis : Dans l’univers de Fairy Quest, le monde des fées et des contes pour enfants est huilé comme une horloge suisse. Tout est définitivement écrit, et il ne faut jamais sortir de l’histoire. Mais que se passe-t-il quand Le Petit Chapeau Rouge, épuisé(e) de réinterpréter chaque jour la même histoire, d’arpenter de façon répétitive la même route et le même chemin, de déclamer perpétuellement les mêmes discours, décide avec son complice le Loup de sortir des sentiers battus et de s’émanciper du scénario ? Et pourront-ils vraiment devenir libres, alors que l’infâme monsieur Grimm lance ses hommes de main à leurs trousses ?

Mon avis : Sans conteste, une très bonne bande-dessinée. Mais j’y ai tout de même trouvé des points à critiquer. Je vais commencer par eux pour en être débarrassé et certain de ne pas les oublier. 1° Les pages de gardes sont archi-moches. C’est bien simple : je suis tenté de les coller pour ne plus les voir . 2° j’aurai apprécier des couleurs un chouia plus pétantes. Non pas criardes ou flashy. Juste plus pétantes. Voilà. Ça, c’est fait. Passons maintenant à ce que j’ai aimé ou apprécié. Le graphisme. Toute la bande dessinée est à l’image de la couverture. Il est donc vite fait de déterminer si vous aimerez ou pas. L’agencement des cases et leur dimensionnement sont très dynamiques et en parfait accord avec le récit. Le récit, justement. Que peut-on... que doit-on en dire ? Ce me semble une très bonne idée d’écrire une nouvelle histoire basée sur les personnes des contes que nous connaissons tous : Le petit chaperon rouge, Peter Pan, Cendrillon et Hansel et Gretel sont les quatre exploités dans ce premier volet. Le principe est simple. M. Grimm (Hé non ! Il n’a pas de frère. Contrairement aux auteurs de contes ayant réellement existé) tiens d’une main de fer les village des personnages de contes de fées. Ceux-ci sont tenus de suivre à la lettre les différents contes dont ils sont les héros, et ceci jours après jours. Le petit chaperon rouge et le loup tentent de fuir et obtiennent pour ce faire l’aide de Peter Pan et de la sorcière qui habite la maison en pain d’épice. Arriveront-ils à fuir la tyrannie instaurée par M. Grimm pour rejoindre le Vrai-monde ? Il nous faudra attendre la sortie des volumes suivants (4 au total) pour le savoir. Juste une petite chose : vers la fin, le lecteur aura certainement une impression de discontinuité et fera peut-être comme moi. M’attendant à une jonction des plus classiques entre le soir et le matin suivant, j’ai été surprise et j’ai relu les pages précédentes pour m’assurer qu’il n’y avait pas un souci. Non. Il semble bien que ce soit volontaire. Pourtant, il est tentant de chercher la page intercalaire entre la 39 et la 40. C’est malgré cela une lecture très agréable et je suis impatient de pouvoir vous toucher deux mots de la suite.

À noter : Le tome deux a été annoncé pour mai 2013, puis juin, juillet et enfin retiré des titres annoncés. Je résume donc que nous n’aurons jamais la suite.

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict