Accueil > Science-fiction, Fantasy, Fantastique > Philip K. Dick : L’homme doré

Philip K. Dick : L’homme doré

samedi 18 juillet 2015, par Denis Blaizot

JPEG - 52.8 ko
Éditions J’ai lu
1982

Ce volume contient :

  • L’Homme doré (The Golden Man)
  • Projet Argyronète (Waterspider)
  • Le Constructeur (The Builder)
  • La Guerre contre les Fnouls (The War with the Fnools)
  • Quelle chance d’être un Blobel ! (Oh, to Be a Blobel !)
  • Le Roi des Elfes (The King of the Elves)
  • La Dame aux biscuits (The Cookie Lady)
  • Chaînes d’air, réseau d’éther (Chains of Air, Web of Aether)
  • Si Cemoli n’existait pas (If There Were No Benny Cemoli)
  • La Sortie mène à l’intérieur (The Exit Door Leads In)

Mon avis : J’ai trouvé ce recueil de nouvelles de Philip K. Dick (1928 - 1982) il y a peu dans une brocante. Recherché depuis de nombreuses années, je pensais ne l’avoir jamais lu. Erreur ! Au fil des pages une impression de déjà lu s’est faite jour dans mon esprit. Certains me diraient : évidemment, tu as lu tellement d’œuvres de PKD que tu dois finir par retrouver des trucs typiques de ce grand écrivain un peu partout dans ses pages. Non. J’en suis certain. J’ai déjà lu ce recueil.

Il n’empêche que je ne souviens pas du tout de l’impression que j’en avais eu. L’avais-je apprécié ou pas ? Mystère. Par contre, il ressort de cette deuxième lecture que :

  • Certaines nouvelles sont clairement marquées par leur époque. Les deux premières en particulier. L’homme doré a été écrite en 1953 et on y retrouve les USA des années 50’s. Projet Argyronète, elle, date de 1963. Ça se sent.
  • À l’opposé Chaînes d’air, réseau d’éther et La Sortie mène à l’intérieur sont beaucoup plus récentes (respectivement 1980 et 1973). On y retrouve sans équivoque les préoccupations métaphysique des dernières œuvres de l’auteur.
  • Mes deux préférées sont Le Roi des Elfes et La Dame aux biscuits. La première est une nouvelle à classer fantasy (Si si ! Ça m’arrive d’apprécier de la fantasy) et l’autre un petit compte fantastique de la plus belle eau.

En bref :Voilà un recueil bien hétérogène qui peut intelligemment vous permettre de découvrir toutes les facettes de cet écrivain avant de vous lancer dans la lecture de ses nombreux romans et nouvelles (4 omnibus de romans et 4 de nouvelles rien que pour la SFFF). Mais attention ! Si vous êtes du genre à penser que ce qui date de l’année dernière ressort de l’archéologie, passez votre chemin. Ça vous évitera de dire des c...

À noter : ce volume a été réédité sous un nouveau titre, « Le Roi des Elfes », amputé de la nouvelle « Quelle chance d’être un Blobel ». Allez savoir pourquoi !

PNG - 13 ko

JPEG - 36.9 ko

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict