Accueil > Science-fiction, Fantasy, Fantastique > Terry Pratchett et Stephen Baxter : La longue Mars

Terry Pratchett et Stephen Baxter : La longue Mars

samedi 11 avril 2015, par Denis Blaizot

JPEG - 158.6 ko
L’Atalante
2015

Quatrième de couverture :

La Primeterre est dévastée. L’éruption du Yellowstone a noyé les Etats-Unis sous la cendre et rendu inhabitable une grande partie de la planète. Des flots de réfugiés se niassent dans les Terres parallèles adjacentes, bientôt surpeuplées. Il faut s’adapter pour survivre.
Dans ce contexte post-apocalyptique, l’énigmatique Lobsang décèle l’émergence dans l’humanité de jeunes surdoués à l’intelligence incomparable. Est-ce une chance ou une menace ? Il invite Josué Valienté, lui-même marginal dans son enfance, à enquêter auprès de la jeunesse atypique de Belle-Escale. Une jeunesse à laquelle Maggie Kauffman, commandant du dirigeable Armstrong II, aura affaire dans les circonstances les plus calamiteuses...
De son côté, Sally Linsay reçoit un message de son père, avec qui elle n’a plus de contact depuis le Jour du Passage. Le génial inventeur nourrit le projet de se rendre sur Mars afin d’en explorer les profondeurs parallèles, convaincu d’y faire une fabuleuse découverte. Laquelle ? Et surtout à quel prix ?

Mon avis : D’aucuns pourraient avoir envie de poser la question : pourquoi une chronique du troisième volet de cette saga quand les deux autres tomes semblent ne pas avoir été lus ? Tout simplement parce qu’on n’a pas vraiment le choix quand on s’arrêter dans une boutique Relay à la gare Saint-Lazare en ce début avril 2015. Bon, j’avoue, je n’ai pas regardé de près les titres des quelques folio SF présents. Mais désolé. Je n’étais pas d’humeur à me baisser pour faire un choix. ET avec une cinquante de volumes, je ne suis vraiment pas convaincu de la pertinence de la démarche. Mais tout ça est sans importance ; Ce tome 3 peut se lire indépendamment des précédents.

Je peut considérer que ce livre est pour moi une double découverte : Je n’ai jamais lu d’œuvre de Stephen Baxter Et uniquement le premier volume du Disque-Monde de Terry Pratchett. Cette méconnaissance des auteurs ne me permet pas de vous dire si le lecteur retrouve plus le style narratif de l’un ou de l’autre. Mais je sais que l"humour décalé du Disque-Monde en est absent.

Venons-en au roman proprement dit. comme je l’ai écrit ci-dessus, ce volume peut se lire indépendamment des deux premiers et sans qu’il soit indispensable de lire le quatrième. Mais... car il y a un mais. J’ai bien senti qu’il faisait partie d’un ensemble ; certains éléments font référence à des événements passés narrés dans les deux premiers tomes et de nombreux passages ne s’expliquent que s’ils sont là pour préparer le tome 4. Exemple ?

  • Le personnage de Lobsang est visiblement présent du début à la fin de la saga, mais ses apparitions dans ce volume n’ont aucun intérêt dans la trame narrative de La longue Mars.
  • Le voyage de trois individus (et la mort supposée de l’un d’entre eux) sur les Mars parallèles n’a aucune incidence dans la conclusion du livre et aucun impact sur les autres personnages.

À la rigueur, j’aurais préféré que ce roman soit séparé en deux novellas, racontant chacune leur histoire.

Par ailleurs, je trouve la description des soi-disant « petits génies qui vont supplanter l’espèce humaine » des plus ratées. En effet, l’image renvoyée est plutôt celle d’une bande de petits cons tête à claque, prétentieux et bon à rien, loin de l’idée qu’on peut se faire d’être réellement surdoués et en capacité de prendre de haut les êtres humains au point de les surnommer « mous du bulbe ». Non, ces personnages ne m’ont décidément pas plu.

En bref : Vous l’aurez compris. Ce livre me laisse perplexe. On peut le lire indépendamment des autres volumes de la saga, mais on sent bien qu’il serait utile de lire le reste... et dans l’ordre de préférence. Mais il ne m’a pas assez accroché pour que je cours chez mon libraire acheter les autres. Je ne les lirais que si je les trouve sur un vide-grenier ou une brocante.

P.S. : Stephen Baxter propose sur son site des nouvelles dans les différents univers de ses romans, dont une pour la Longue Mars. Profitez-en.

PNG - 13 ko

CITRIQ

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict