Accueil > Mes auteurs favoris > Lydie Blaizot > Autour de Londres

Autour de Londres

samedi 24 mai 2014, par Denis Blaizot

JPEG - 67.6 ko

Éditions du Petit Caveau — 2011
Illustration de couverture par l’auteure
Ce recueil contient dix illustrations internes dessinées par l’auteure

200 pages

Disponible sur le site de l’éditeur mais vous le trouverez sur plusieurs boutiques en ligne importantes et vous devez pouvoir le commander à votre libraire.

Quatrième de couverture :

Londres. Sa Tamise, son célèbre pont, son brouillard, sa banlieue... et ses vampires. Chef charismatique, mousquetaire, danger public ou simple quidam, chacun laisse une empreinte différente dans la Maison qu’il sert. Cette non-vie, trop souvent imposée, plus ou moins bien acceptée, se heurte à la réalité des vivants qui viennent chambouler des existences dont ils ignorent tout. Face à cette problématique, les vampires improvisent, s’adaptent, luttent pour demeurer dans l’ombre ou, au contraire, satisfaire de nouveaux appétits.

Partez à la découverte de ces individus hors du commun au travers de huit nouvelles où les lecteurs de La Maison de Londres retrouveront des personnages familiers.

Ce recueil contient :

  • La terreur des hautes terres
  • Les trois mousquetaires
  • Le roi George
  • Fatum
  • Le clown
  • Piccolo
  • Premier fauteuil en partant de la droite
  • Le boulet

Mon avis : C’est avec plaisir que les lecteurs de La maison de Londres retrouveront cet univers. Ce recueil, qui peut être lu indépendamment du roman peut être vu comme un prologue et c’est pour cela que vous découvrirez comment Les trois mousquetaires ont acquis ce nom. La terreur des hautes terres permettra au lecteur de découvrir comment Jedediah Meakham, grand mâitre de la maison de Londres, a commencé sa carrière de vampire à la fin du XVIIIe siècle. La Grande-Bretagne de la période pré-industrielle y est agréablement décrite. Vous retrouverez également autour du héros des personnages bien marqués à qui il n’arrive pas que des choses bien sous prétexte qu’ils sont du bon côté de la barrière. Dans Le roi George, vous commencerez à découvrir l’organisation de la fameuse Maison, et qu’un vampire peut être quelqu’un d’altruiste.

Certains reprocheront aux auteurs d’histoires de vampire de trop rarement mettre en scène des femmes. Voilà qui est réparé avec Fatum, même les râleurs s’étonneront qu’une femme écrive une nouvelle dans laquelle une femme a le rôle principal sans pour autant avoir le « beau rôle ». C’est bien lire. En effet, si notre héroïne, végétarienne convaincue, peut paraître empotée à plus d’un, vous découvrirez en elle un caractère fort ; quelqu’un qui préfère se laisser définitivement pourrir plutôt que de s’abaisser à tuer des êtres humains pour survivre.

Le clown vous emmène au cirque. Mais que fait un clown dans un cirque ? Je vous laisse le découvrir. Je ne vais que vous préciser qu’il s’agit d’une petite enquête policière sur fond de discrimination. Piccolo,lui, est vampire itinérant. Mais un jour par altruisme, il va aider une famille. Je vous laisse découvrir la suite.

Dans Premier fauteuil en partant de la droite, les trois mousquetaires règlent de façon musclée un problème de révolution menée par un imbécile prétentieux qui veux devenir calife à la place du calife en employant la force. À l’opposé, Le boulet, veut changer les choses par la politique, mais il apprend, à ses dépends, qu’il n’arrivera à rien s’il s’entoure mal. Non, il n’y a pas que l’intention qui compte quand on veut atteindre le but qu’on s’est fixé.

En bref : C’est toujours très difficile de chroniquer un livre ou une nouvelle qu’on a apprécié. Le style est bon, fluide, sans lourdeur d’aucune sorte. Alors que trouver à dire d’autre que de raconter les histoires ? Mais j’espère que j’ai réussi à vous convaincre de faire cette lecture.

PNG - 13 ko
CITRIQ
JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict