Accueil > Ebooks gratuits > Jules Verne > Jules Verne : Un drame dans les airs

Jules Verne : Un drame dans les airs

dimanche 3 novembre 2013, par Denis Blaizot

Ebooks gratuits
Des Epub et Pdf faits avec soin pour vous faire redécouvrir des œuvres anciennes tombées dans le domaine public

Un drame dans les airs est une nouvelle de jeunesse de Jules Verne Jules Verne , parue dans le Musée des familles en août 1851 1851 , reprise aux éditions Hetzel en 1874 dans le recueil Le Docteur Ox. Elle reprise dans La Science Illustrée La Science Illustrée La science illustrée est un journal hebdomadaire de vulgarisation scientifique créé en octobre 1875. Son premier numéro porte porte la date du 18 Octobre 1875. Les principaux rédacteurs sont Adolphe Bitard, Louis Figuier et Élysée Reclus pour la première année mais ils cèdent la place à de nouveaux noms dès le début de la seconde année. Cette première version a duré au moins jusqu’en 1877.

Le titre fût repris par Adolphe Bitard en décembre 1887 peu de temps avant sa mort et Louis Figuier prend sa relève dès le mois de mars 1888.

Largement illustré, il contient dès le premier numéro de janvier 1888 des nouvelles et romans à épisode. Les romans seront signés entre-autre par Louis Boussenard, Albert Robida et Jules Verne. On y retrouvera également les signatures de rédacteurs des revues La Nature et la Revue Scientifique.

À partir du n°340 ( premier numéro du second semestre 1894) la date disparaît de la première page du cahier hebdomadaire, mais reste inscrite sur la couverture.

La première page du fascicule n°901(4 mars 1905) porte en regard de la date les mentions S.I. N°901 et S.A.N. N°175. S.A.N. est l’abréviation de Sciences, Arts, Nature, créée en novembre 1901. Doit-on comprendre que ce fascicule était vendu sous deux titres ?

Je n’ai pour l’instant aucune information sur le devenir de cette publication au-delà de l’année 1905.
numéros 8 à 12 (publiés du 21 janvier au 18 février 1888 1888 . Illustrations et texte sont une reprise de l’édition Hetzel de 1874.

Synopsis : Lors d’un vol exhibition de ballon en Allemagne, un fou se jette à bord de la nacelle au moment du décollage. Passionné par les vols aérostatiques, il met en péril le pilote pour avoir une mort glorieuse. Pendant leur ascension tragique, il fait l’inventaire de tous les accidents mortels de ballons et montgolfières dont il est informé. Ces actions le précipitent dans le vide. Le pilote et narrateur réussi de justesse à s’en sortir.

Disponible en ePub sur gloubik.info.

Mon avis : Nous avons affaire ici à une des premières nouvelles de Jules Verne Jules Verne et ça se sent. La trame est plutôt simple. Ce texte serait très court et de peu d’intérêt si l’auteur ne l’utilisait comme prétexte à un résumé des accidents ayant marqué les cinquante premières années de l’aérostation. Et c’est avant tout par là qu’il va retenir l’attention du lecteur... qui s’intéresse à l’histoire de ce moyen de locomotion. Bien sûr, la trame principale rappellera sans doute tous ces forcenés dont nous parle si fréquemment la presse nationale et internationale ; de ces gens qui veulent une mort de celle dont on parle à la télé, quitte à mettre en danger ou attenter à la vie d’autrui. Le narrateur ne survit à l’accident que parce qu’il fallait un témoin encore vivant pour nous relater les causes de cet accident. Le véritable « héros » est cet homme perdu qui rêve d’une mort qui laisse des traces dans les mémoires. Cette nouvelle est donc à lire pour ce rappeler que, dans l’esprit de certaines personnes, une mort dont on se souvient dans les livres est une mort qui vaut le coup d’être vécue.

C’est un moment de lecture agréable même si c’est loin d’être le meilleur de Jules Verne Jules Verne .

Challenge « Je lis des nouvelles et des novellas »
Ce challenge a couru du 12/12/12 au 11/12/13