Accueil > Science-fiction, Fantasy, Fantastique > Lucius Shepard : Les attracteurs de Rose Street

Lucius Shepard : Les attracteurs de Rose Street

dimanche 16 septembre 2018, par Denis Blaizot

JPEG - 124.8 ko

Titre : Les attracteurs de Rose Street
Titre original :
Auteur : Lucius Shepard  
Traducteur :
ISBN : 2843449375
Éditeur : LE BÉLIAL’
Date de parution : 30/08/2018  
Prix : 9,90€
136 pages

Quatrième de couverture :

Londres,fin du19e siècle. La ville est polluée par l’industrialisation. Samuel Prothero, aliéniste reconnu et membre du club des inventeurs, est sollicité par l’ingénieur Jeffery Richmond. Celui-ci est le concepteur des attracteurs, des machines destinées à purifier l’air londonien. Mais son invention attire aussi les fantômes, en particulier celui de sa sœur décédée dans des conditions étranges...

Mon avis : Bah ! Comment dire... Vous aimez les longues critiques ? Avec synopsis, extraits, etc ? Vous allez être déçus. Car elle va être courte, plus courte encore que d’habitude. Pourquoi ? Parce c’est un roman court et génial.

Cette histoire est bien sombre, comme savait le faire Lucius Shepard  . J’ai retrouvé l’ambiance de Kalimantan Des personnages avec une véritable histoire : un passé, un présent et peut-être un futur. Et la fin de Richmond, peu reluisante, et digne, me semble-t-il des meilleurs pages de Lovecraft. L’auteur situe l’action dans un quartier mal famé de Londres, mais cela pourrait tout aussi bien être les bas-fonds de Providence, Rhode-Island.

Du peu que je viens d’en dire, vous comprenez qu’il s’agit d’un roman fantastique de la plus belle eau. Mais attention, il est très loin du gore avec lequel certains confondent ce genre. Pas de sang, ni de monstres tueurs. Mais à tous moments, on s’y attend.

En bref : À lire absolument. Sans retenue et plutôt deux fois qu’une. Mais Shepard a écrit tellement de belles choses qu’il serait dommage de se concentrer sur cela et rater les autres.

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Livraddict

PNG - 13 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autres chroniques sur Babelio