Accueil > Ebooks gratuits > Alériel ou les voyages d’un habitant de vénus

Alériel ou les voyages d’un habitant de vénus

lundi 6 novembre 2017, par Denis Blaizot

Ebooks gratuits
Des Epub et Pdf faits avec soin pour vous faire redécouvrir des œuvres anciennes tombées dans le domaine public

Ce texte est paru en 1889 1889 dans la revue La Science Illustrée La Science Illustrée La science illustrée est un journal hebdomadaire de vulgarisation scientifique créé en octobre 1875. Son premier numéro porte porte la date du 18 Octobre 1875. Les principaux rédacteurs sont Adolphe Bitard, Louis Figuier et Élysée Reclus pour la première année mais ils cèdent la place à de nouveaux noms dès le début de la seconde année. Cette première version a duré au moins jusqu’en 1877.

Le titre fût repris par Adolphe Bitard en décembre 1887 peu de temps avant sa mort et Louis Figuier prend sa relève dès le mois de mars 1888.

Largement illustré, il contient dès le premier numéro de janvier 1888 des nouvelles et romans à épisode. Les romans seront signés entre-autre par Louis Boussenard, Albert Robida et Jules Verne. On y retrouvera également les signatures de rédacteurs des revues La Nature et la Revue Scientifique.

À partir du n°340 ( premier numéro du second semestre 1894) la date disparaît de la première page du cahier hebdomadaire, mais reste inscrite sur la couverture.

La première page du fascicule n°901(4 mars 1905) porte en regard de la date les mentions S.I. N°901 et S.A.N. N°175. S.A.N. est l’abréviation de Sciences, Arts, Nature, créée en novembre 1901. Doit-on comprendre que ce fascicule était vendu sous deux titres ?

Je n’ai pour l’instant aucune information sur le devenir de cette publication au-delà de l’année 1905.
n°70 à 74 (avril 1889 1889 ) sous la signature d’Alériel. Le cinquième épisode se termine sur (à suivre), laissant entendre qu’une suite était prévue. Il s’agit d’une traduction de quelques épisodes parus dans Cassell’s Family Magazine, entre 1887 1887 et 1893 1893 , sous le titre Letters From the Planets de façon anonyme faisant suite à Aleriel, or a voyage to other worlds de Lach-Szyrma, W. S. (Wladislaw Somerville), paru en 1841. [1]

Ce « roman » est un peu dans la même idée que le roman de John Munro : a trip to Venus, si ce n’est que dans celui-ci l’aventure est entreprise par un Vénusien qui a un contact sur Terre et lui fait parvenir le récit de ses pérégrinations. Il serait intéressant de savoir qui est l’auteur de cette version française et pourquoi la publication en a été interrompue après le cinquième épisode. Je pense malheureusement que je n’aurai jamais cette information.

Quoi qu’il en soit, et en attendant, une éventuelle traduction du roman de Lach-Szyrma, voici en ePub et en PDF une copie du texte publié dans La science Illustrée La Science Illustrée La science illustrée est un journal hebdomadaire de vulgarisation scientifique créé en octobre 1875. Son premier numéro porte porte la date du 18 Octobre 1875. Les principaux rédacteurs sont Adolphe Bitard, Louis Figuier et Élysée Reclus pour la première année mais ils cèdent la place à de nouveaux noms dès le début de la seconde année. Cette première version a duré au moins jusqu’en 1877.

Le titre fût repris par Adolphe Bitard en décembre 1887 peu de temps avant sa mort et Louis Figuier prend sa relève dès le mois de mars 1888.

Largement illustré, il contient dès le premier numéro de janvier 1888 des nouvelles et romans à épisode. Les romans seront signés entre-autre par Louis Boussenard, Albert Robida et Jules Verne. On y retrouvera également les signatures de rédacteurs des revues La Nature et la Revue Scientifique.

À partir du n°340 ( premier numéro du second semestre 1894) la date disparaît de la première page du cahier hebdomadaire, mais reste inscrite sur la couverture.

La première page du fascicule n°901(4 mars 1905) porte en regard de la date les mentions S.I. N°901 et S.A.N. N°175. S.A.N. est l’abréviation de Sciences, Arts, Nature, créée en novembre 1901. Doit-on comprendre que ce fascicule était vendu sous deux titres ?

Je n’ai pour l’instant aucune information sur le devenir de cette publication au-delà de l’année 1905.
.